La collection croisière 2021 de Dior

CoverMedia

2.8.2020 - 00:00

Lumières et catharsis au premier défilé de Dior post-confinement en Italie

Lumières et catharsis au premier défilé de Dior post-confinement en Italie

Dior organise son premier défilé post-confinement dans le centre historique de Lecce, dans le sud de l'Italie, habillé de lumières pour donner de l'espoir aux artisans et artistes touchés par la crise. Le défilé était initialement prévu en mai mais a été reporté en raison de la pandémie de Covid-19 et a été diffusé en ligne, sans public présent.

24.07.2020

Dior a maintenu son défilé Croisière 2021... mais à huis clos ! Maria Grazia Chiuri avait choisi Lecce, dans les Pouilles, pour présenter une collection où l’inspiration paysanne le dispute aux références antiques.

Dior a choisi les Pouilles, la région d’origine du père de Maria Grazia Chiuri, la directrice artistique des collections femme, pour présenter sa collection Croisière 2021.

Malgré le respect strict des mesures sanitaires qui ont contraint le défilé à se dérouler à huis clos, il était important pour la maison Dior de maintenir l’esprit de fête et la magie de l’évènement. Et c’est la lumière qui a donné sa splendeur à l’écrin du défilé, la place du Dôme de Lecce. Une lumière électrique, portée par 30 000 ampoules LED mises en scènes par l’artiste Marinella Senatore.

Une musique originale et une chorégraphie complétaient la performance artistique qui a servi de cadre à la présentation de 90 looks aux inspirations fortement ancrées dans la tradition italienne, entre savoirs faires artisanaux et création contemporaine.

L’influence paysanne se manifeste dans les jupes longues, les robes tabliers, les fichus sur la tête, les gerbes d’épis de blé (qui étaient le porte-bonheur de Christian Dior), les jupons en mousseline. Les broderies et imprimés épis de blé se retrouvent aussi bien sur des shorts, des chemises des robes longues, de concert avec un motif étoilé créé par l’artiste Pietro Ruffo à partir des dessins d’un ouvrage datant de 1638. Les fleurs, en bouquet ou en semis sont un autre thème qui s’inscrit dans les tendances contemporaines tout en puisant son influence dans la tradition.

Des demi corsets en cuir s’imposent sur des robes ou des chemises ou blouses, plus proches des tenues populaires des XVIIe et XVIIIe siècles que d’une tenue sexy, même si la jupe peut être en résille noire. Ces corsets font le lien avec la partie soirée de la collection, qui, avec ses robes drapées façon toge, s’inscrivent délibérément dans des références antiques.

Retour à la page d'accueil