Santé

Le rhume aiderait notre système immunitaire contre la grippe

CoverMedia

9.9.2020 - 17:44

Le système immunitaire exercé contre le rhume empêcherait le virus de la grippe de s’installer sur le tissu respiratoire, sélon une étude américaine.
Source: Christina Sabrowsky/picture-alli

Des chercheurs de l'université de Yale (États-Unis) ont fait une passionnante découverte concernant le rhume et la grippe, publiée dans «The Lancet Microbe». Le système immunitaire exercé contre le rhume empêcherait le virus de la grippe de s’installer sur le tissu respiratoire...

Des chercheurs de l'université de Yale, aux États-Unis ont montré dans une étude récente que le simple rhume pourrait aider à stimuler le système immunitaire et à combattre le virus de la grippe. Le rhinovirus, la cause la plus fréquente des rhumes courants, pourrait renforcer les défenses de l'organisme et combattre l'infection grippale.

L'équipe, dirigée par la Dr Ellen Foxman, s’est intéressée à l'anomalie concernant la pandémie de grippe porcine de 2009. Les experts de la santé en Europe avaient alors craint une deuxième vague de cas à l'automne ou en hiver, alors qu’elle ne s'est pas concrétisée.

Les chercheurs ont créé en laboratoire du tissu respiratoire humain, qui tapisse les voies respiratoires des poumons, à partir de cellules souches. Ils ont découvert qu'après que le tissu respiratoire a été exposé à un rhinovirus, le virus de la grippe était incapable de l'infecter.

La présence du rhume déclenchait une réponse antivirale

La chercheuse a suggéré que la présence du rhume déclenchait une réponse antivirale, appelée interféron, et qu'elle était capable de repousser la grippe pendant cinq jours. «Les défenses antivirales étaient déjà activées avant l'arrivée du virus de la grippe», a-t-elle expliqué.

Après avoir étudié également pendant trois ans les données de plus de 13 000 patients aux États-Unis, les chercheurs ont découvert que même pendant les mois les plus froids, lorsque les deux virus sont généralement actifs, si le rhume était présent, alors le virus de la grippe ne l'était pas. «Lorsque nous avons examiné les données, il est apparu clairement que très peu de personnes avaient les deux virus en même temps», a précisé le Dr Foxman,

En ce qui concerne une telle protection concernant le coronavirus responsable de la pandémie actuelle, la Dr Ellen Foxman a reconnu qu'elle n'était toujours pas sûre que la propagation saisonnière du rhume ait un impact similaire sur les cas de Covid-19. «Il est impossible de prédire comment deux virus vont interagir sans faire de recherches», a-t-elle conclu.

Retour à la page d'accueil

CoverMedia