Le travail à l'usine, job le moins stressant selon les Japonais

Relax

25.11.2020 - 16:16

Le travail à l'usine serait l'emploi le moins stressant, selon une étude réalisée au Japon.
tdub303 / IStock.com

Quels sont les emplois les moins stressants ? C'est la question qu'a posée la société Biz Hits à des travailleurs japonais, et leurs réponses vont vous sembler surprenantes. Relayée dans Japan Today, l'étude révèle qu'ils considèrent les emplois à l'usine ou en entrepôt comme étant les moins soumis au stress, du fait notamment de l'absence de concurrence.

La société japonaise Biz Hits a interrogé 532 travailleurs, hommes et femmes, installés dans tout le pays, sur le niveau et les sources de stress ressentis et observés dans les emplois qu'ils ont exercés. L'enquête, qui a été réalisée entre le 17 et le 29 octobre 2020, s'est d'abord intéressée aux facteurs qui pouvaient rendre tel ou tel emploi stressant. Les répondants ont majoritairement pointé du doigt le fait de travailler avec d'autres personnes et les jobs soumis à une importante pression, évoquant également – mais dans une moindre mesure – l'absence de flexibilité, le fait d'avoir trop de responsabilités, et les emplois induisant une activité physique.

L'usine et l'administration, peu stressantes? 

Près de 20% des Japonais interrogés citent le travail à l'usine ou dans un entrepôt comme l'emploi le moins stressant. Cette première place du classement n'est pas le fruit du hasard, puisqu'ils estiment qu'il s'agit d'un travail qui ne soumet pas les ouvriers à la concurrence, qui ne requiert pas de compétences particulières, et qui n'induit que peu d'erreurs au quotidien. Les travailleurs japonais estiment également que le fait de se concentrer seul sur son travail, sans interactions importantes avec ses collègues, et d'être soumis à une attente de résultats moindre de la part de son patron, contribuent à un climat plus serein.

L'administration arrive en deuxième position, citée par 62 répondants. Une fois encore, le fait de travail seul et la standardisation des tâches apparaissent comme des facteurs anti-stress pour le panel interrogé. L'absence d'anxiété s'expliquerait également par un rythme de travail assez flexible, et par le fait que les employés de bureau ne sont pas confrontés à des tâches extrêmement difficiles, selon le sondage.

La troisième marche du podium est occupée par le travail dans la vente, comprendre plus particulièrement les vendeurs de vêtements ou de produits alimentaires (33 répondants). Une position assez surprenante si l'on considère que le panel considère comme stressant d'interagir avec autrui. L'argument de taille évoqué par les personnes interrogées n'est autre que l'absence de quotas de vente stricts, qui rendrait a fortiori ce travail beaucoup moins stressant.

Parmi les autres emplois cités, figurent la saisie de données (4e position), la restauration et plus particulièrement le travail de serveurs (5e) qui se révèle être pourtant très physique, la réception ou le travail au guichet (6e), et les emplois tels que chauffeurs ou livreurs (7e).

Retour à la page d'accueil

Relax