Les saveurs de la e-cigarette: danger pour les vaisseaux sanguins?

CoverMedia

14.6.2018 - 17:59

Source: Covermedia

Les saveurs chimiques utilisées dans la e-cigarette peuvent perturber le fonctionnement des vaisseaux sanguins. C’est ce qu’indique une nouvelle étude publiée dans la revue Arteriosclerosis, Thrombosis and Vascular Biology.

Suite aux avertissements sur la santé à propos de la consommation du tabac, l’utilisation de la e-cigarette a considérablement augmenté ces dernières années, avec des centaines de marques de cigarette électronique à présent sur le marché. Si on en sait peu sur les effets de ces produits, une nouvelle étude a découvert que neuf saveurs chimiques peuvent affecter le fonctionnement des vaisseaux sanguins et devenir un indicateur précoce des dangers pour le coeur.

Les saveurs - menthol (menthe), acétylpyridine (saveur caramel) vanilline (vanille) cinnamaldéhyde (cannelle), eugénol (clou de girofle), diacétyle (beurre), diméthylpyrazine (fraise), isoamyl acétate (banane) et eucalyptol (épicé rafraîchissant) - qui sont aussi utilisées dans le narguilé, les petits cigares et les cigarillos, ont été testées en lien avec leur effet sur les cellules endothéliales, les cellules qui alignent les vaisseaux sanguins et l’intérieur du coeur.

En résultat, les chercheurs ont découvert que tous les participants, dont les fumeurs de cigarettes, avaient un déficit en production de monoxyde d’azote quand il est stimulé par un composant chimique appelé A23187. Les cellules des vapoteurs qui étaient traitées avec des saveurs menthe ou clou de girofle entravaient aussi la production de monoxyde d’azote, indiquant que ces saveurs causent des dommages comme ceux trouvés chez les fumeurs actifs.

« L’inflammation accrue et la perte de monoxyde d’azote font partie des premiers changements qui apparaissent avant les maladies cardiaques et des évènements comme des crises et des attaques cardiaques, ils sont donc considérés comme des indicateurs précoces des maladies cardiaques, a déclaré Dr. Jessica L. Fetterman, l’auteure principale de l’étude. Nos découvertes indiquent que ces ajouts de saveurs peuvent avoir de graves conséquences. »

L’équipe a aussi exposé les cellules humaines endothéliales aortiques aux saveurs. Les saveurs caramel, vanille, cannelle, et clou de girofle entravaient la production de monoxyde d’azote et stimulaient une inflammation chimique appelée interleukine 6. La menthe appliquée aux cellules augmentait l’interleukine 6 à de hautes concentrations et réduisait le monoxyde d’azote même à de faibles doses. Au plus haut niveau des tests, les neuf composants chimiques provoquaient la mort des cellules, tandis que les faibles niveaux de saveurs cannelle, clou de girofle, fraise, banane et épicé rafraîchissant le faisaient aussi. La saveur fraise avait des effets même aux niveaux les plus faibles, indiquant que les cellules endothéliales y sont spécialement sensibles. La vanille et l’eugénol augmentaient aussi le stress oxydatif dans les cellules. « Notre travail et les recherches précédentes ont fourni la preuve que les saveurs provoquent la toxicité dans les systèmes pulmonaires et cardiovasculaires. Les saveurs sont aussi facteur de la consommation de tabac chez les jeunes et d’une consommation durable parmi les fumeurs », a ajouté le Dr Jessica L. Fetterman.

Comment vivre longtemps et en bonne santé?

Retour à la page d'accueil

CoverMedia