Cheveux : la vérité sur les mythes capillaires

CoverMedia

23.1.2018 - 13:11

Covermedia

Les croyances sur les cheveux sont nombreuses, et pas toujours exactes ! Pour vous, nous avons « démêlé » le vrai du faux.

Beaucoup d'entre nous sont prêtes à tout essayer pour obtenir des cheveux brillants et en bonne santé. Mais quand il s'agit de soins capillaires, on entend tout et son contraire, ce qui rend difficile de savoir quel conseil vaut la peine de suivre. Pour démystifier certains croyances communes sur les cheveux, nous avons fait appel à Sally-Ann Tarver pour connaître son point de vue d'experte.

Mythe : enlever les cheveux gris en fait pousser d'autres

On dit souvent qu'après avoir retiré un cheveu gris, trois repoussent à sa place. Mais Sally-Ann Tarver est catégorique : ce n'est pas le cas !

« Les cheveux commencent à grisonner quand vos cellules pigmentées naturelles (mélanocytes) s'épuisent, a-t-elle partagé. Une fois que le processus commence, malheureusement ça ne fait que s'accentuer et le nombre de cheveux gris augmentera, que vous les retiriez ou non. Epiler trop de cheveux gris pourrait en réalité conduire au désépaississement de la chevelure ! »

Mythe : la chute des cheveux s'accélère au printemps et en automne

Certains jureront qu'ils ont tendance à perdre leurs cheveux au printemps et en automne. Pourtant, les cheveux tombent et repoussent constamment, chaque follicule pileux pouvant le faire environ 25 fois avant de s'épuiser.

« La perte de cheveux au printemps est la plus commune, cela peut généralement être attribué aux virus hivernaux tels que la grippe, a déclaré l'experte. Si vos cheveux tombent à l'automne, remontez le temps de deux ou trois mois pour voir si vous n'étiez pas sujet à un stress fort ou à une maladie à ce moment-là, et vous trouverez probablement la réponse. »

Mythe : La calvitie vient des gènes de la mère

Ne remettez plus la faute sur votre mère si vous devenez chauve ! La calvitie est causée par un gène dominant, qui peut être hérité de n'importe quel parent.

« Votre mère peut vous transmettre le gène sans avoir l'air de perdre elle-même ses cheveux. Si votre père est devenu chauve sur le tôt, il y a de fortes chances que vos cheveux finissent par tomber aussi, mais ça ne veut pas dire qu'ils tomberont aussi tôt que pour lui », a-t-elle expliqué.

Mythe : Le spray de protection contre la chaleur empêche d'abîmer les cheveux

Mauvaise nouvelle pour les adeptes du fer à lisser : les sprays de protection contre la chaleur peuvent certes réduire la brûlure des cuticules, mais c'est à peu près tout...

« La seule façon d'éviter les dommages causés par la chaleur est de ne pas utiliser les fers à lisser, de limiter leur utilisation et de les utiliser à la température la plus basse. Et ne jamais les utiliser sur cheveux humides", a noté Sally-Ann Traver.

Retour à la page d'accueil

CoverMedia