Donner trop d’antibiotiques aux jeunes enfants fait plus de mal que de bien

13.8.2019 - 17:08, CoverMedia

Doctor examining boy in medical practice When: 01 Aug 2016 Credit: Milton Brown/Westend61/Cover Images
Source: Milton Brown/Westend61/Cover Ima

Cela se confirme : l’administration inutile d’antibiotiques aux enfants en bas âge présente des dangers, d’après une étude publiée dans le British Journal of General Practice. Il est nécessaire que les parents comprennent que les antibiotiques ne sont pas la bonne solution à de nombreuses maladies infantiles courantes.

Des chercheurs des universités d’Oxford, Cardiff et Southampton ont mis en évidence les dangers liés à l'administration d'antibiotiques inutiles aux enfants d'âge préscolaire. Ce mésusage des antibiotiques pourrait entraîner des problèmes sérieux à l’avenir, préviennent-ils.

Les équipes ont analysé les informations contenues dans les dossiers médicaux informatisés de plus de 250.000 enfants. Les résultats montrent que lorsque deux, ou davantage, traitements à base d'antibiotiques avaient été prescrits pour soigner des infections respiratoires courantes telles que toux, maux de gorge ou maux de tête, l'échec du traitement et la nécessité d'une prise en charge médicale ultérieure et d'une hospitalisation, étaient de 30% supérieurs à ceux avec une non-prise d’antibiotiques.

« Lorsque les enfants reçoivent plus d'antibiotiques, leur risque de consulter à nouveau un professionnel de la santé est avéré, et cela augmente par conséquent la charge de travail des médecins », a déclaré le Dr Oliver van Hecke, responsable de l'étude, dans un communiqué expliquant que les dangers liés à l'administration inutile d'antibiotiques se précisaient.

À la lumière de ces constatations, la professeure Helen Stokes-Lampard, présidente du Royal College of GPs, a souligné qu’il était important que les parents comprennent que les antibiotiques ne sont pas la solution à de nombreuses maladies infantiles courantes. « Les médecins généralistes sont parfaitement conscients des dangers potentiels de la prescription d'antibiotiques lorsqu'ils ne sont pas absolument nécessaires, ainsi que de la manière dont cela peut contribuer à accroître la résistance à ces médicaments importants, une préoccupation mondiale », a-t-elle rappelé.

Elle a ensuite averti : « Cette étude montre à quel point il est important pour les patients – et en particulier pour les parents de jeunes enfants – de comprendre que les antibiotiques ne fonctionnent pas pour toutes les infections et ne doivent pas être prescrits pour les affections infantiles les plus courantes telles que le rhume, la toux, les otites ou les infections de la gorge qui sont généralement causées par des virus ».

Les résultats complets de l'étude ont été publiés dans le British Journal of General Practice.

Retour à la page d'accueil

Plus d'articles