Mode & Beauté

FW Paris : Balmain au Jardin des Plantes

CoverMedia

5.10.2020 - 16:24

Source: Covermedia

Balmain a choisi, comme de nombreuses maisons « historiques », d’organiser un défilé à l’ancienne pour la Fashion Week de Paris qui présente la collection printemps-été 2021. Et même si le public assis au premier rang était en partie virtuel...

Pour son défilé à la Fashion Week de Paris qui présente les collections femmes et hommes du printemps-été 2021 de la maison Balmain, Olivier Rousteing a opté pour un dispositif pour le moins original. Alors que les mannequins ont bien défilé en chair et en os... le public mêlait spectateurs réellement présents sur les gradins montés en face du jardin botanique, à l'air libre dans l’enceinte du Jardin des plantes, et une cinquantaine de spectateurs virtuels (Anna Wintour, Jennifer Lopez, Claudia Schiffer ou Cara Delevingne, notamment), installés sur leur canapé aux quatre coins du monde, mais filmés en amont chez eux d'où ils semblaient découvrir le show. Car, comme toujours avec Olivier Rousteing, show il y a ! Et avec le styliste lui-même en maître de cérémonie lors de la première partie, consacrée à l’héritage du fondateur de la maison, Pierre Balmain.

Des mannequins ayant défilé jadis pour monsieur Balmain présentent des modèles inspirées de pièces sorties des archives, tendance début 1970. On y trouve des capes et des pardessus aussi bien que des pantalons à bas très larges (le vrai patte d’eph !) ou des combinaisons moulantes, le tout dans un tissu imprimé du monogramme Balmain revisité.

Un monogramme qui sera aussi présent sur des pièces masculines ou d’autres, tout en transparence, pour la seconde partie du défilé qui se distingue de l’hommage bon chic bon genre. Le fluo rose et vert, pour femmes et pour hommes, vient s’installer sur des pièces aux coupes oversize, avec des épaules marquées et même, pour les femmes, hypertrophiées. Les cyclistes pour les femmes et les bermudas (moins moulants, un peu plus longs) pour les hommes s’acoquinent avec des vestes tailleur. Le bermuda unisexe est aussi en jean et épouse les contours de la jambe.

Des tenues fluides dans des délicats tons bleutés mettent en avant des plissés recherchés, avec toujours ce détail d’épaules ailées. Ce ton bleuté appelle une déclinaison de gris de toute sorte, qui prend la lumière quand il se décline sur des tissu brillants, soyeux.

On note d’audacieuses découpes, autant au niveau des jupes-bermudas que des vestes à pan unique... ou triple ! Le clin d’œil aux rayures marines chères à Olivier Rousteing sont au rendez-vous... et le bleu marine aussi. Le noir reste la référence chic, celle du soir, en monochrome, en contraste noir et blanc ou avec du monogramme, et joue parfois la transparence. Le cuir n’est pas oublié.

Pour clore le défilé magique avec Bowie en fond sonore, un (très) jeune couple présente un tailleur bermuda pour petite fille, avec les épaules ailées, et un tailleur bermuda à plis et veste croisée pour le petit garçon. Le tout dans ce tissu gris qui attrape très bien la lumière. La relève mode est assurée !

Retour à la page d'accueil

CoverMedia