Icône 70s: Romy Schneider

CoverMedia

25.3.2018 - 00:00

Source: Covermedia

Romy Schneider est une actrice qui se classe sans conteste dans le cercle réduit des stars, des vraies. Mais elle fut aussi une icône de la mode française.

Par sa beauté, son charme, son élégance, tout autant que par ses qualités de comédienne, Romy Schneider est à jamais gravée dans l’histoire de la culture française, au rayon art et mode. Que ce soit par les rôles qu’elle a incarnés ou par sa façon personnelle de s’habiller hors des plateaux de cinéma, elle représente sur toutes ses facettes l’image de la Française élégante des années 1970.

Arrivée en France par amour (fiançailles en 1959 avec le bel Alain Delon), la jeune Allemande (née en Autriche) laisse derrière elle l’image encombrante de l’impératrice Sissi, pour venir régner sur le cinéma français jusqu’à son décès prématuré à l’âge de 43 ans.

Romy, c’est d’abord un visage. Des cheveux soigneusement tirés en arrière qui révèlent un visage parfait, délicatement maquillé, ou des boucles babyliss qui l’encadrent délicatement. On se souvient aussi des larges bandeaux ou foulards qui maintiennent en place les cheveux. Elle a aussi joué du Borsalino, qui lui allait très bien et a redonné un coup de vogue à ce chapeau pour femmes. Elle aimait aussi les capelines. À l’instar de Marlene Dietrich, dont elle était très proche, elle donnait chic et grâce à tout ce qu’elle portait.

Ses vêtements, que ce soit les jupes mi-longues portées avec des chemisiers très féminins, des breloques et des hautes bottes de cuir, ou des tailleurs pantalon-veste ou pantalon-blouson cintré, ou même les pull-over se portent assez près du corps (fin et musclé). Les robes à bretelles dévoilent des bras parfaits. La chemise en jean ouverte et nouée au-dessus de la taille, les jeans blancs pat d’eph, sont parmi ses vêtements préférés à la ville. Mais on la voyait peu, Romy était discrète.

Au début des années 70, Romy est souvent vue avec un imperméable en ciré brillant, maxi et ceinturé, qui était tendance alors, et revient subrepticement sur les podiums.

Sarah Biasini, sa fille, a hérité son élégance naturelle.

Décès du couturier Hubert de Givenchy:

Retour à la page d'accueil

CoverMedia