Instant mode : Maria Grazia Chiuri, Dior en période de Covid-19

CoverMedia

21.4.2020 - 13:08

17th 'Diner De La Mode' To Benefit Sidaction - Outside Arrivals Featuring: Maria Grazia Chiuri Where: Paris, France When: 24 Jan 2019 Credit: WENN.com
Source: WENN.com

Maria Grazia Chiuri a décidé de s’exprimer sur la mode et le coronavirus. Moins sévère dans son jugement que Giorgio Armani, la directrice artistique de Dior se focalise sur l’action actuelle côté mode et côté solidarité.

Maria Grazia Chiuri a choisi de se confiner à Roma, la ville où vit sa famille et c’est donc dans un pays très touché par la pandémie, mais dans une ville un peu moins exposée, que la directrice artistique de Dior prépare le futur de la maison tout en agissant ici et maintenant. Elle a livré ses impressions à Vogue.

Maria Grazia Chiuri a vite compris les risques et a mis en place chez Dior une méthode de travail dès la première alerte. « Quand la situation a commencé à empirer, j’ai dit à mon équipe qu’il fallait se protéger et trouver d’autres modes de travail. Nous nous sommes immédiatement équipés en informatique pour pouvoir travailler à distance. » La créatrice reconnaît que ce n’est pas son mode de travail préféré : « La distanciation sociale, particulièrement venant de là où je viens, ça fait bizarre. » Et ce d’autant plus que dans la création de vêtement, il vient un moment où il faut se confronter au tissu, à la matière !

Mais ce n’est pas seulement sa collection future qui retient l’attention de Maria Grazia Chiuri. Elle est fière que l’usine Baby Dior à Redon, en Bretagne, ait rouvert pour fabriquer des masques, avec des ouvrières toutes bénévoles. L’ensemble des maisons, grandes ou petites, qui se sont mises à fabriquer des masques lui met aussi du baume au cœur. Elle y voit l’esprit de solidarité, tellement important pour l’après : « Pour moi, l’important, c’est de garder une vision optimiste et de mettre l’accent sur l’importance du travail d’équipe et de la solidarité. Je suis fière que ce soit une valeur forte dans la mode. En ce moment, on peut se servir de ces valeurs et agir pour le bien. C’est un petit pas, mais ensemble, nous pouvons faire avancer les choses », conclut-elle.

Retour à la page d'accueil

CoverMedia