Jardiner est bon pour notre image corporelle

CoverMedia

3.4.2020 - 17:34

Young woman pruning roses When: 28 Nov 2017 Credit: Vasily Pindyurin/Westend61/Cover Images
Source: Vasily Pindyurin/Westend61/Cover

Selon des chercheurs de l'université Anglia Ruskin (Royaume-Uni), plus les gens passent de temps à jardiner, meilleure est l’image corporelle qu’ils ont d’eux-mêmes. Les résultats, publiés dans la revue Ecopsychology, insistent aussi sur la valeur sociale de la pratique du jardinage en ville.

Le jardinage permettrait non seulement de cultiver ses propres fleurs et aliments, mais aussi d’améliorer son image corporelle, selon une étude réalisée par des chercheurs de l'université Anglia Ruskin. Pour ce faire, il a été recruté 84 jardiniers dans 12 lotissements urbains du nord de Londres à qui l'on a remis une série de questionnaires.

Les chercheurs ont ainsi constaté que les participants avaient un niveau d'appréciation du corps, de fierté corporelle et d'appréciation de la fonctionnalité de leur corps nettement plus élevé qu'un groupe de 81 non-jardiniers du même quartier de la ville. Ils ont également indiqué que plus les participants passaient de temps à jardiner, plus l'amélioration de leur image corporelle positive était importante lorsqu'ils quittaient leur jardin partagé.

« Les résultats de cette nouvelle étude sont importants, car ils montrent spécifiquement les avantages significatifs de passer du temps dans les jardins partagés, qui sont généralement des petites parcelles d'espace vert dans des environnements principalement urbains, a commenté Viren Swami, professeur de psychologie sociale. Il est donc vital de veiller à ce que tous les citoyens aient la possibilité de jardiner et cela peut contribuer à réduire la charge financière à long terme des services de santé. Une façon d'y parvenir, au-delà des politiques qui garantissent l'accès à la nature pour tous les citoyens, serait de fournir des parcelles de jardins communautaires dédiées et durables. »

Les résultats complets ont été publiés dans la revue Ecopsychology.

Retour à la page d'accueil

CoverMedia