Pour le cerveau

L’exercice est bon pour le cerveau

CoverMedia

25.9.2020 - 17:18

People exercising on spinning bikes in gym When: 29 Nov 2016 Credit: Jaen Stock/Westend61/Cover Images
Source: Jaen Stock/Westend61/Cover Image

L’activité physique n’est pas seulement bonne pour le corps : elle l’est aussi pour l’esprit. Des chercheurs de l’université de Genève ont démontré l’avantage de courtes session de gym intensive sur la mémoire et d’autres activités du cerveau et ont publié leurs résultats dans Scientific Reports.

L'activité physique est bonne pour le corps, mais elle semble aussi l’être pour le cerveau.

Des neuroscientifiques de l'Université de Genève ont mené une étude dans laquelle ils ont évalué les performances de la mémoire après l'exercice physique. Ils ont découvert qu'une séance d'exercice physique intensif de 15 minutes seulement sur un vélo améliore la mémoire, y compris l'acquisition de nouvelles capacités motrices.

L'équipe de recherche a recruté un groupe de 15 hommes jeunes et en bonne santé pour effectuer un test de mémoire dans trois conditions différentes: après 30 minutes de cyclisme modéré, après 15 minutes de cyclisme intensif ou après une période de repos. Ils ont constaté que les performances étaient meilleures après la période intensive.

La chercheuse Blanca Marin Bosch a expliqué le déroulement des tests: «L'exercice était le suivant: un écran montrait quatre points placés les uns à côté des autres. Chaque fois qu'un des points se transformait brièvement en étoile, le participant devait appuyer sur le bouton correspondant le plus rapidement possible. Il suivait une séquence prédéfinie et répétée afin d'évaluer précisément la façon dont les mouvements étaient appris. C'est très similaire à ce que nous faisons lorsque, par exemple, nous apprenons à taper sur un clavier le plus rapidement possible. Après une séance de sport intensive, la performance était bien meilleure.»

L'équipe a également constaté que plus les participants s'entraînaient rapidement, plus ils activaient leur hippocampe, le centre de mémoire du cerveau, et le noyau caudé, une structure impliquée dans les processus moteurs. Le niveau d'endocannabinoïdes, petites molécules qui produisent une sensation de bien-être pendant l'effort physique, progressait de façon similaire.

Cette étude a été publiée dans la revue Scientific Reports.

Retour à la page d'accueil

CoverMedia