Mode & Beauté

La mortalité chez les femmes à la soixantaine augmente de plus d’un tiers à cause de l'alcool

CoverMedia

8.11.2017 - 16:59

thinking woman with wine glasses When: 03 May 2013 When: 03 May 2013 **Only for use by WENN CPS**
Covermedia

Par ailleurs, il y a eu une augmentation de 30 pour cents du taux de mortalité chez les femmes à la fin de la cinquantaine, tandis que les probabilités que les hommes meurent de la consommation d’alcool dans la catégorie du même âge ont chuté entre 2001 et 2016. Il a également été découvert qu’entre 2014 et 2016, le nombre de femmes qui mouraient de causes liées à l’alcool avait augmenté de 2,4 pour cent contre 1,9 pour cent chez les hommes. « Les augmentations dans les groupes d’âge évoqués peuvent être une conséquence de l’abus d’alcool qui a commencé il y a plusieurs années, ou même décennies, précédemment », a déclaré l’ONS à propos des découvertes qui étaient présentées par Public Health England.

Dans l’ensemble, les résultats montraient qu’il y avait 7.327 décès spécifiques à cause de l’alcool en Grande-Bretagne l’an dernier (16), ce qui équivaut à 11,8 personnes sur 100.000. Parmi ces chiffres, 340 femmes au début de la soixantaine sont décédées à cause de l’alcool, un nombre qui était précédemment de 206 en 2001. Dr Niall Campbell, addictologue à l’hôpital Priori Group de Londres, a expliqué que le fait que les femmes boivent plus qu’avant a aussi eu des conséquences sur leur santé mentale et physique, ainsi que leurs relations.

Il affirme également que les femmes pourraient utiliser l’alcool comme de l’auto-médication pour gérer leur stress. En ajoutant : « J’entends fréquemment des phrases comme "l’heure du vin", où les femmes d’une trentaine et quarantaine d’années se tournent vers le vin ou le prosecco en début de soirée pour se détendre, et continuent à boire ». A noter que cette dernière précision du Dr Niall Campbell n'a rien de scientifique.

Retour à la page d'accueil

CoverMedia