Le burn-out aumgenterait les risques de problème cardiaques

14.1.2020 - 17:43, CoverMedia

Back view of overworked woman sleeping on desk in office When: 16 Jun 2017 Credit: Joseffson/Westend61/Cover Images
Source: Joseffson/Westend61/Cover Images

Le burn-out, un état de stress profond et prolongé, pourrait causer une arythmie cardiaque. Il est donc important de gérer son stress, d'après les chercheurs.

Les personnes souffrant de burn-out auraient plus de risques d'avoir une arythmie cardiaque, selon une étude menée par des experts de l'université de Californie du Sud, qui ont étudié 11.000 individus à propos de leur expérience du burn-out.

Ils ont ainsi suivi les participants pendant près de 25 ans afin d'étudier le développement de la fibrillation atriale, la plus commune forme d'arythmie cardiaque, et ont découvert que ceux qui avaient le plus gros taux de fatigue vitale avaient un plus grand risque de développer une arythmie, comparé à ceux qui montraient peu ou pas de signes.

« Il est déjà connu que la fatigue vitale augmente les risques de maladies cardiovasculaires, dont les crises cardiaques, ou les attaques, explique l'auteur de l'étude, le docteur Parveen K. Garg. Nous pouvons maintenant dire aussi que cela augment les risques de développer une fibrillation atriale, une arythmie cardiaque potentiellement sérieuse. On ne le répétera jamais assez : afin d'éviter le burn-out, il faut faire attention à ses niveaux de stress. »

Selon le docteur Garg, le burn-out est causé par un stress profond et prolongé, à la maison ou au travail, mais il est différent de la dépression, caractérisée par une mauvaise estime de soi, une mauvaise humeur et un sentiment de culpabilité.

En outre, les chercheurs ont découvert qu'il n'y avait pas de lien entre la colère, l'utilisation d'antidépresseurs, ou le manque de soutien, avec le développement de fibrillation atriale.

Retour à la page d'accueil

Plus d'articles