Mode & Beauté

Milan Fashion Week : la collection homme printemps-été 2021 de Prada

CoverMedia

16.7.2020 - 16:14

Source: Covermedia

Prada a défilé, le 14 juillet... à Milan, et en version numérique ! L’évènement proposait de découvrir sa collection homme printemps-été 2021, mais aussi sa pré-collection femme printemps-été 2021.

Comment innover et faire briller une collection de vêtements quand la situation sanitaire complique les choses et impose des règles drastiques de distanciation physique ? Il semble que Prada ait trouvé la bonne équation avec la présentation de sa collection homme printemps-été 2021 et de sa pré-collection femme printemps-été 2021.

Baptisées Multiple Views, les deux collections conçues par Miuccia Prada ont été dévoilées dans 5 écrins... 5 films dont la réalisation a été confiée à 5 artistes, photographes e tcinéastes, venus de différents endroits de la planète : Terence Nance, Joanna Piotrowska, Martine Syms, Juergen Teller et Willy Vanderperre, qui ont donné chacun leurs versions de ce qui était présenté. Le faux défilé et les vrais films sont regroupés sous le titre explicite de The Fashion Show That Never Happened (le défilé qui n’a jamais eu lieu).

Pour cette collection conçue dans des conditions acrobatiques, pour ne pas dire dramatique étant donné ce par quoi est passée l’Italie, et qui sera sa dernière en tant que seule aux manettes artistiques, Miuccia Prada a misé sur la simplicité, avec des lignes épurés et une approche multiple des matériaux et des styles. « Les vêtements de la collection sont simples - mais avec l'idée que la simplicité est un remède à la complication inutile. Nous traversons une période qui requiert de la rigueur, c'est un moment propre à la réflexion. Que faisons-nous, à quoi sert la mode, pourquoi sommes-nous là ? Comment la mode peut-elle servir une communauté ? », se demande la créatrice italienne en introduction de la collection.

On retient le duo noir et blanc, les pointes de rose pâle, de jaune doux, les costumes près du corps, les manteaux droits, les chemises blanches, les pantalons cigarettes ou larges qui laissent voir les chaussettes ou bien ceux dont le bas est fermé par un zip, des cravates noires, des blousons blancs, des matières techniques pour des manteaux de pluie. On s’amuse des chemises qui sont de fausses vestes, on apprécie le mélange entre les vêtements de travail – travail manuel, travail de bureau – et les pièces sportwear, entre classicisme et futurisme.

Une collection qui ne va pas dans le sens du cliché, toute en retenue et très « classe ».

Retour à la page d'accueil

CoverMedia