Milan Fashion Week printemps/été 2019 : défilé Versace, du maximalisme dans la féminité

CoverMedia

24.9.2018 - 13:10

Source: Covermedia

Donatella Versace avait annoncé du « maximalisme » pour le défilé printemps-été 2019 de sa marque. Etonnement maximal, donc devant ce défilé foisonnant et hyper féminin.

Des couleurs toniques (orange, rouge, bleu, jaune), du noir, du fauve et des imprimés en tous genres (carreaux, rayures, motifs floraux, imprimé foulard, quelques clins d’œil au motif animal et un mélange de tous ceux-ci sur certains tissus) : le défilé Versace printemps-été 2019 est effectivement maximaliste, si l’on entend par là qu’il va jusqu’au bout de ce qu’il propose.

Ainsi les imprimés, qu’ils soient à carreaux ou à petites fleurs, sont déclinés jusque sur des collants et les chaussures et sacs dans un étonnant parti-pris.

Le sexy, ADN maison, se déploie avec le cuir sur des robes bustier, des tops one-shoulder associés à des minijupes, des robes courtes one-shoulder, des jupes boutonnées haut sur le devant. Mais les minijupes en tissu stretch, les tops crop, les robes près du corps, voire moulantes, les jeux de transparence sur des robes midi ou des tops, la présence marquante du one-shoulder et des jupes fendues très haut sur la cuisse (face ou profil) s’inscrivent aussi dans cette volonté de mettre en valeur les atouts féminins.

On note des pantalons à volants d’inspiration espagnole mais qui rappellent quelques excès des glorieuses années 90. Les pulls chaussettes (à rayures) cols roulés sont des vestiges des années 1960-70.

Les vestes de tailleurs serrées à la taille sont davantage une référence aux années 40 et 50, mais sans les épaulettes.

Les chaussures sont des sandales pieds nus hautes à brides à talons rectangulaires, ou en pvc transparent marqué du logo, des baskets, de hautes bottes de cuir ; les bijoux sont rarement présents en nombre. Pas de bracelet, si collier, etc. De fines chaînes à petits pendentifs ou de gros colliers massifs, ou une chaîne passée à la taille, feront la joie des fashionistas.

Les sacs, tous plus sublimes les uns que les autres, vont du tout petit (rond ou carré) au gros fourre-tout, en passant par des petites mallettes carrées. Portés en bandoulière, ils sont abondamment pourvus de bijoux de sacs.

Autre succès assuré : un bijou en forme d’épingle à linge et un autre qui semble être un globe terrestre doré qui se balade, accroché à une fine ceinture ou à un sac à mains.

Féminité maximale, donc et pari gagné pour Donatella Versace.

Retour à la page d'accueil

CoverMedia