Mode & Beauté

Milan Fashion Week printemps/été 2019: Missoni, l’art des variations pour ses 65 ans

CoverMedia

24.9.2018 - 13:10

Source: Covermedia

Missoni fête ses 65 ans à la Fashion Week de Milan avec un défilé printemps-été 2019 mixte sous le signe des variations et de la douceur. De la maille raffinée, légère qui met la transparence au cœur des tenues.

Missoni fête ses 65 ans avec un défilé milanais mixte tout en douceur et retenue. Les mannequins évoluent majestueusement entre les tables où ont diné les invités au rythme des variations pianistiques du compositeur et musicien Michael Nyman (le préféré de Peter Greenaway et de Jane Campion pour l’inoubliable « Leçon de piano »).

Moschino revisite les 80s:

La maison, qui a fait de la maille élégante son fonds créatif, n’a pas dérogé à la règle qui place le raffinement au-dessus de tout, mais dans une apparente simplicité. Les robes, vestes, pantalons, pulls et manteaux d’été ne laissent rien percevoir de la haute technicité qui a présidé à leur réalisation. Tout est fluide pour cette magnifique variation sur le thème de la douceur romantique.

Les femmes évoluent dans de longues robes près du corps ou larges, souvent accompagnées de longs manteaux d’été fluides ; elles portent aussi des pantalons très longs avec des tuniques plus ou moins longues. Quelques pantalons rappellent ceux des Japonais et font écho aux vestes kimonos que porteront en 2019 les aficionadas très nombreuses de Missoni.

Les hommes portent des costumes légers, tout en rayures ou dans un jeu provocant mais subtil de rayures/carreaux, le tout dans des camaïeux de bleus ou de beiges et terre brûlée.

La maille joue sur les chevrons qui ont fait la réputation de la marque, mais elle peut être carrée, en losanges ou, tout simplement en fines rayures où s’imbriquent les couleurs.

La transparence est au cœur du dispositif, mais se décline habilement à partir de tenues couvrantes.

Les couleurs des pièces sont douces : du blanc, du crème, du champagne, seuls ou élégamment mêlées à des pastels rose, parme, orangé, vert, bleu, jaune. Quelques pointes de vert olive et de terre de Sienne les mettent parfois en relief.

Le bleu est la vedette d’une partie du défilé, qu’il se décline en clair sur de larges pantalons de satin, des tenues pour homme qui ont le jean pour base (pantalon, larges blousons) ou qu’il se fonce dans un marine près du noir, pour femme et homme. Bleu encore, la base des plaids que des mannequins hommes promènent négligemment sous le bras, comme s’ils cherchaient un endroit sur l’herbe pour s’installer et rêver.

Cet automne, il nous faut ces accessoires:

Une mention spéciale pour le fil doré ou le lurex qui attire la lumière sur les tenues et amplifie l’effet de transparence apporté par le choix des tissus et le travail complexe de la maille.

On remarque que les chaussures sont plates, mules ou chaussons confortables pour les femmes, et que le mocassin à barrette pour homme est un choix manifeste des stylistes.

Deux tendances liées au foulard seront sans doute reprises par les fashionistas : les chapeaux qui s’inspirent des coiffes d’Afrique ; et le foulard, plus ou moins long, noué sur les épaules par-dessus une tunique, une robe ou un manteau, comme un châle de belle Sévillane prenant le frais sur son balcon.

Parmi ces tenues du défilé, il sera facile d’en trouver au moins une qui enchante, car cette collection sied autant aux toutes jeunes femmes qu’aux femmes qui ont l’âge de la marque. Et idem pour les hommes !

Retour à la page d'accueil

CoverMedia