Polémique fashion

Avec ou sans collant en hiver?

CoverMedia

30.10.2018 - 13:09

Source: Covermedia

Il est des débats dont on se demande bien qui les a lancés. Ce qui ne les empêche pas de faire rage, comme celui qui concerne les préférences pour nos gambettes en hiver: collants ou jambes nues?

Autant dire les choses d’emblée: je ne suis pas de celles qui sortiraient jambes nues en hiver, pas même en automne. Collants, leggings, pantalons, voire les trois en même temps quand la température l’exige. Et chaussettes en plus. Mes ancêtres, qui ont affronté les froids rigoureux des steppes russes et des plaines polonaises, ne me comprendraient pas si je livrais ma peau à la morsure du froid. Pire encore, ma peau ne me le pardonnerait pas.

Je conçois néanmoins que le clan anti-collant existe. Surtout quand on évoque les collants fins. Tout d’abord, ils ne tiennent pas très chaud et, ensuite, il n’est pas possible de compter sur eux, ils se filent trop souvent, et ne sont pas toujours confortables. A ce propos, notons quand même les efforts réalisés par les marques comme Dim, depuis quelques années, avec la création des ceintures souples. Mais le collant opaque, un peu épais, ne présente pas ces désavantages. Et la gamme de couleurs permet de jouer avec son collant comme s’il s’agissait d’une pièce à part entière et pas d’un accessoire. Mary Quant ne l’a pas inventé pour rien!

D’autres types de collants fantaisie sont aussi nos alliés pour sublimer les jambes en même temps que pour les protéger. Cet automne, on se tourne vers la collection capsule Dim x ba&sh pour s’offrir des collants cotte de mailles. Et en cas de grand froid, le collant de laine, voire en laine chic et douce comme le cachemire (Dim x ba&sh), ou la laine mérinos (Wolford), est élégant, discret si on le souhaite et vraiment protecteur.

L’autre solution est le legging, avec des chaussettes courtes. Certains sont même thermiques. Sous une robe déstructurée fleurie, même si elle est estivale, avec une paire de bottes de cowboy ou de bonnes grosses dad shoes, c’est la solution idéale. Dans ce cas, on choisit des chaussettes d’une couleur différente (grège ou grise?) pour marquer la différence de matière.

Après ces judicieux conseils, libre à vous de vous entraîner à supporter le froid. Les moines bouddhistes marchent pieds-nus dans la neige…

Duel mode: Meghan ou Kate?

Retour à la page d'accueil

CoverMedia