Polémique fashion : la montre bling

CoverMedia

29.1.2018 - 13:11

Covermedia

Certains aiment jouer avec les codes et se parent de montres gold masculines, tandis que d’autres regardent avec dédain ces symboles de réussite sociale. Inconciliables ?</p><p></p><p></p><p></p><p>CHANGER PHOTO

Un certain publicitaire pense que l’on a raté sa vie si, à 50 ans, une montre luxueuse n’orne pas notre poignet. Une grosse montre en or, dans le genre bling-bling ? Pas pour moi ! le cri vient du cœur de celles et ceux pour qui la réussite n’est pas nécessairement sociale et qui détestent les m’as-tu vu. D’autres préfèrent la discrétion, par pudeur, pour ne pas attirer les regards ou tout simplement parce qu'ils ou elles associent cet objet lourd et doré au comble de la vulgarité.

D’autres, en revanche, trouvent amusant de jouer avec les codes du mauvais goût et sont prêts à porter au poignet une grosse montre au bracelet aussi étincelant que le cadran. Mais le jeu est sympa si on n’y laisse pas son compte en banque. Donc plutôt que bling-bling, leur montre gold est bling… tant le prix est mini – si on jette son dévolu sur celles de Swatch, de Marc Jacob (où les chiffres sont remplacés par des symboles colorés) ou encore celle de Guess. Elles ont tout d’une grande, mais elles se présentent pour ce qu’elles sont : du détournement humoristique. Une façon de réconcilier les anti-bling et les pro ?

Retour à la page d'accueil

CoverMedia