Pourquoi est-il temps d'abandonner la fourrure?

Covermedia

22.3.2018 - 13:09

Source: Covermedia

La nouvelle est récente, mais elle signale que l’abandon de la fourrure par les maisons de couture est d’actualité. Alors, après Versace, à qui le tour ?

Elle avait pourtant annoncé qu’elle ne céderait pas à la mode du « no fur », mais Donatella Versace a compris que plus qu’une mode, c’était un impératif moral… et économique. En déclarant au magazine The Economist’s qu’elle ne voulait « pas tuer des animaux pour faire de la mode », la styliste affirme donc renoncer à l’utilisation de fourrure animale dans ses collections.

Elle rejoint ainsi un club qui va en s’élargissant depuis 2016, selon le mouvement initié par Stella McCartney, vegan convaincue et bien longtemps isolée dans son combat. Désormais, grâce aux reportages courageux de journalistes ou d’activistes, il n’est plus possible d’ignorer le traitement horrible infligé aux animaux pour que leur peau viennent mettre en valeur celles des humains : pièges acérés en acier pour animaux sauvages, extinction des espèces, élevages impitoyables, etc.

Nous ne sommes plus à l’époque où la fourrure animale servait, avec parcimonie, à protéger du froid. Les alternatives existent, de toutes sortes. Et si l’on veut rester dans une « esthétique fourrure », la technique et les savoir-faire permettent de faire « vrai », sans blesser quiconque. Idem pour le faux cuir ou le faux daim, dont l’imitation est parfaite.

Encore faut-il que ces matériaux nouveaux ne soient ni polluants, ni gourmands en ressources naturelles. Car le problème est urgent qui concerne la survie des espèces et les relations que nous entretenons avec les animaux, mais la survie des écosystèmes l’est tout autant.

Les 10 commandements mode pour rester au chaud!

Les chaussures qui nous font craquer cette saison!

Retour à la page d'accueil

Covermedia