Près de deux tiers des gens dorment mal durant le confinement

CoverMedia

30.6.2020 - 17:25

Man lying awake in bed next to sleeping wife When: 25 Mar 2015 Credit: F. Cirou / PhotoAlto / Cover Images
Source: F. Cirou / PhotoAlto / Cover Ima

Une étude a été menée au Royaume-Uni sur la qualité du sommeil pendant le confinement. D'après les résultats, près des deux-tiers des personnes dorment mal.

Au Royaume-Uni, près des deux tiers des personnes dorment mal depuis le début du confinement, selon une étude menée par le King's College de Londres.

Pour parvenir à ces résultats, les chercheurs ont interrogé plus de 2.000 personnes âgées de 16 à 75 ans. La moitié d'entre eux a déclaré dormir moins bien qu'à l'accoutumée, 40% des sondés a répondu moins dormir, et 30% dort plus longtemps, mais ne se sent pas reposé.

Les jeunes sont les plus affectés par cela, car ils sont plus à même de souffrir d'hypersomnie, période où l'on dort plus, mais où l'on se sent moins reposé, car le cerveau se développe.

La docteure Ivana Rosenzweig explique que si l'hypersomnie est liée à la dépression, ses effets seront temporaires. « Certaines personnes réagissent au stress en dormant plus, d'autres avec des insomnies », explique-t-elle.

Le professeur Bobby Duffy, quant à lui, affirme que la cause de ces insomnies peut être directement imputée au virus, les gens ayant la pression de rester enfermés chez eux.

Retour à la page d'accueil

CoverMedia