Quels défilés croisières sont annulés ?

CoverMedia

27.3.2020 - 17:59

Paris Fashion Week Fall/Winter 2019-20 - Chanel Cruise - Catwalk Featuring: Model Where: Paris, France When: 03 May 2019 Credit: Franck Castel/ News Pictures/WENN.com **Only available for publication in UK, USA, China, Japan, Sweden, Norway, Denmark, Australia, South Africa, Argentina)**
Source: Franck Castel/ News Pictures/WEN

Le monde de la mode se met en pause ! Tous les défilés croisière prévus ce printemps sont annulés ou reportés.

Il est bien loin le temps où la vie de la mode était rythmée par deux défilés annuels. Pour activer le turn-over des collections et essaimer dans des pays sans Fashion Week, on a créé des défilés intermédiaires, tels que les défilés croisières. Mais cette année, si, en plein début d’épidémie les Fashion Weeks de Milan et de Paris se sont tenues au mépris du danger, force est de constater qu’il n’en sera pas de même pour les défilés Croisière. Et même pas sans public, comme l’avait organisé Giorgio Armani... ce qui laissait encore les mannequins, habilleurs, maquilleurs et coiffeurs dans des contacts très rapprochés.

Distanciation sociale et confinement obligent, rien ne se passera comme prévu.

Prada et Gucci, dont les maisons mère sont au cœur de l’Italie, la plus touchée par la pandémie, ont tout de suite renoncé à organiser quoi que ce soit, plus préoccupées sur la façon d’aider les hôpitaux et population en détresse. Prada ne sera pas au Japon en mai et Gucci a repoussé aux calendes grecques son show prévu à San Francisco, confinée dans une Californie en état d’urgence.

Ralph Lauren, qui n’avait pas défilé à New York en février mais pensait présenter sa collection automne/hiver en avril, toujours dans la Grosse Pomme, y a renoncé. New York est aussi l’une des villes (et État) confinées des États-Unis.

Giorgio Armani ne présentera rien à Dubai en avril et table sur novembre 2020. En attendant, il met toutes ses usines à la disposition de l’Italie pour produire des blouses pour le personnel médical.

Début mars, Hermès, qui devait défiler à Londres, Chanel, Dior, Versace et Max Mara y croyaient encore, fin avril ou mai leur paraissant correspondre à la fin de la crise sanitaire. Mais Capri, c’est fini : Chanel n’y défilera pas en mai, pas plus que Dior ne le fera à Lecce, ni Versace aux États-Unis, ni Max Mara à Saint-Pétersbourg.

Retour à la page d'accueil

CoverMedia