Tendance femme : la surchemise

CoverMedia

20.11.2019 - 13:08

Source: Covermedia

La surchemise est devenue la pièce qu’il faut désormais avoir dans son dressing. Entre la chemise et la veste, elle offre une possibilité supplémentaire de jouer sur la tendance.

La surchemise se définit avant tout par ce qu’elle n’est pas : une chemise et une veste. Pourtant, elle peut s’amuser à jouer à être l’une ou l’autre, selon la saison, ou plutôt le degré de fraicheur durant une saison. De la chemise, elle peut avoir la forme, ne se distinguant d’elle que par l’épaisseur de son tissu. De la veste, elle a une partie de la fonction, à savoir couvrir un pull ou une chemise, que ce soit pour rester à l’intérieur ou sortir si le temps s’y prête. Mais elle n’a pas les véritables propriétés d’une veste.

S’il existe toute sorte de surchemise, que l’on apprécie notamment dans les camaïeux de beige, mauve ou encore en denim bleu, la surchemise gagnante cette saison est la surchemise à carreaux, façon bucheron canadien.

Elle se décline en multiples coloris et types de carreaux, et, bien sûr, puisqu’il s’agit d’une surchemise qui peut être portée dehors à la place d’une veste, elle est plus au moins chaude et donc se présente dans différentes matières. Toutes ont en commun d’avoir au minimum une poche plaquée sur la poitrine et un col.

Elle se porte sur un pull à grosse maille ou un col roulé, avec un jean et des bottines ou des bottes punk, ou bien sur une chemise en jean, un jean et des baskets. L’option surchemise à carreaux sur chemise à carreaux est possible, si vous trouvez la bonne association. En revanche, on évite le pantalon tartan !

Retour à la page d'accueil