Tendance homme : l’anorak

CoverMedia

19.12.2017 - 13:13

Covermedia

L’anorak semblait avoir disparu à tout jamais aussi bien des pistes de ski que des terrains de sport, alors que dire de nos vestiaires ! Mais le voici qui s’impose comme chic et stylé.

Qui se souvient de « Nanouk l’Esquimau », le film de Robert Flaherty qui lança en 1922 la mode de l’anorak ? Plus grand monde ! L’anorak s’est pourtant incrusté dans les vestiaires d’hiver pendant plusieurs générations. Il était le compagnon fidèle des enfants, de la pluie d’automne, des grands froids, des sports d’hiver et des randonnées. Mais la doudoune est venue tout bouleverser à la fin des années 1980 et seuls quelques vieux accros conservaient leur cher anorak. Il devenait même synonyme de ringardise, de banale tristesse. Et c’est la raison pour laquelle il reprend du poil de la bête. Son côté mode de papy lui confère une nouvelle aura. Désormais, afficher l’absence de style d’un anorak devient le style suprême. Pas question, bien sûr, de le porter comme quand votre père avait 8 ans. On l’enfile sur un costume cravate, ou un pantalon oversize. Si les couleurs peuvent être aussi vives qu’elles le furent dans les années 1960, elles se mélangent en de savants motifs géométriques. Et, les innovations technologiques le permettant, le tissu est plus brillant, glacé que jamais. Au point qu’il est aussi utilisé par certains comme toile de chemise. Mais sur la chemise, pas de capuche. Dommage ! Un malheur n’arrivant jamais seul, vous allez devoir lutter avec votre copine pour ne pas vous le faire piquer. Chez les filles aussi, l’anorak c’est chic.

Retour à la page d'accueil

CoverMedia