Tendance homme – la fin des jeans skinny... vraiment?

Covermedia

22.2.2021 - 17:53

Le skinny a longtemps été la grande tendance. 
Covermedia

Le jean est plus que jamais au centre de nos tenues, mais la question existentielle est devenue: skynny ou pas skynny? A première vue, il y aurait là un problème de générations, mais pas comme on l’imagine...

On nous annonce la mort du jean skinny depuis quelques saisons – sans jalousie, aussi bien du côté homme que femme. Pourtant, les garçons filiformes n’ont pas fini d’exhiber leur minceur avec des jeans qui la met en valeur. Et des hommes plus âgés, minces aussi, forcément, ne renoncent pas à cette pièce qui scellerait en quelque sorte leur jeunesse éternelle. On se souvient de Karl Lagerfeld perdant 40 kilos pour rentrer dans un pantalon skinny signé Hedi Slimane.

Oui... mais... Non! La très jeune génération ne se reconnaît plus dans le port du jean moulant. Anti-skinny, la Gen Z est à fond pour le baggy. Est-il plus égalitaire, plus inclusif que le skinny? Sans aucun doute, et cela doit compter dans le fait qu’il devient le jean fétiche de toute une génération pour laquelle on dit que ses valeurs sont importantes, voire suprêmes. Mais si l’on y réfléchit à deux fois, cela ne pourrait être qu’apparences.

Certes le baggy correspond aussi à nos nouvelles habitudes vestimentaires, imposées par des confinements à travers le monde, qui veulent du confort avant toute chose. Et dans ce cas, il serait vraiment un jean pour tous. Mais, sérieusement, passé 25 ans, qui peut encore oser sortir en baggy (à la maison, tout est permis, il ne nous reste que ça, pour l’instant)? Personne! Le côté bébé qui porte des couches a du charme jusqu’à une certaine limite, ensuite, cela peut se transformer en papy qui porte des couches. Zéro pointé côté glamour.

Donc, avec le retour du baggy très années 1990, la Gen Z sait ce qu’elle fait: elle marque la différence. Et ce n’est pas plus mal. Continuons à porter des skinnys, tellement rock, si nous le pouvons. Sinon, il nous reste beaucoup d’options, le baggy excepté. Et laissons les ados vivre leur mode et leur vie!

Retour à la page d'accueil