Tendance homme : le bombers

CoverMedia

4.10.2017 - 13:09

Covermedia

(Cover) - FR Fashion & Star Style - Qui aujourd’hui n’a pas cédé à l’appel du bombers ? Personne, hormis les plus récalcitrants, tant le célèbre blouson se décline sous toutes les formes, ou plutôt sous toutes les couleurs. Car le bombers n’a pas beaucoup changé depuis ses débuts dans l’aviation américaine côté coupe. À l’époque, ce n’est pas compliqué, il est en cuir, et il faut choisir entre le noir ou le marron, à la limite le kaki.

Mais depuis quelques années, c’est l’explosion. Le bombers est partout, multicolore ou uni, avec ou sans motifs, à fermeture ou boutons, et il s’est imposé dans l’inconscient collectif. Tout le monde se souvient du scorpion doré sur le dos de Ryan Gosling dans Drive ? Les exemples ne manquent pas.

Mais il est temps d’essayer d’y voir un peu plus clair et dans ces cas-là, un peu de typologie ne fait jamais de mal. Linné n’aurait pas renié la classification périodique des bombers. On a dégagé cinq espèces du genre et elles correspondent à différentes situations de votre vie.

Le fleuri

Évitez de le prendre intégralement fleuri pour ne pas ressembler au papier peint de votre grand-mère, mais seulement les manches ou bien les revers. Idéal pour vos excursions champêtres et autres pique-niques.

Le tribal

Avec des motifs aztèques ou des zébrures, optez pour lui quand vous partez à l’aventure.

La broderie chinoise

Jared Leto en est fan, un gage pour ceux qui douteraient des broderies sur leur blouson. Il est parfait pour se démarquer en soirée.

L’uni

Sobre et fuselé, il vous suit tous les jours dans vos activités du quotidien. Il suffit de l’accorder avec vos baskets, et le tour est joué.

Le flashy

Parfois, vous voulez en imposer, comme Richard Ashcroft sur scène, et c’est normal. Un bombers orné de brillants ou bien multicolore, c’est ce qu’il vous faut pour montrer qui est le patron dans les clubs les plus hype de votre ville.

Cover Media

Retour à la page d'accueil

CoverMedia