Tendance homme : le look gentleman farmer, les bases

CoverMedia

1.12.2017 - 14:50

Covermedia

Le style gentleman farmer ne s’est jamais démodé. Simple en apparences, il faut néanmoins en maitriser les bases pour éviter que le côté farmer ne l’emporte sur le gentleman.

Gentleman farmer : tout est dans cette union de deux mondes qui sembleraient inconciliables si notre imaginaire n’était marqué d’images de films ou de photos de stars et de têtes couronnées donnant au genre ses lettres de… noblesse.

Passons sur celui du prince Charles, qui le porte avec chic, pour regarder de plus près le style gentleman farmer de l’impeccable Robert Redford ou du non moins excellent Colin Firth. Leur élégance flegmatique (un homme pressé ne portera jamais bien ce style de vêtements) repose tout d’abord sur un amour sincère de la nature.

Leurs vêtements, classiques dans la coupe, sont adaptés à une vie au grand air, à la marche, à la promenade avec les chiens ou la balade à cheval. Les matières sont nobles, chaudes : cachemire, laine, cuir à tanner au fil des ans, ou vraie toile et cotons huilés (ah, le fameux Barbour). L’inusable trench, de chez Burberry ou non, peut aussi servir de coupe-vent, et fonctionne aussi bien à la ville qu’à la campagne.

Tweed, lainage ou velours côtelé (qui revient en force cet hiver) pour les vestons, les parkas et les pantalons, bien coupés, qui facilitent le mouvement. Le jean, dont les plis révèlent l’usage campagnard, complète le costume, à condition qu’il soit ni trop près ni trop loin du corps, et ceinturé à la taille.

Le pull torsadé irlandais, ou sa version islandaise, la veste de grosse laine aux poches généreuses et la chemise à carreaux de trappeur canadien sont des pièces indispensables. Côté chemise, elle sera portée col ouvert et dans un tissu qui se moque des plis.

Les chaussures seront confortables, évidemment d’un cuir résistant aux intempéries. Les bottes sont bienvenues, mais plutôt dans leur version caoutchoutée. Chapeaux, casquettes (évitez néanmoins le look Sherlock Holmes) gants de cuir (fourrés), écharpes : les indispensables accessoires seront choisis en harmonie avec les manteaux ou vestes.

L’ensemble respire l’authenticité, la pérennité et le goût des vêtements que la patine rend encore plus beaux et émouvants, chargés qu’ils sont du poids de l’expérience. Mais ne vous y trompez pas : l’originalité est permise, dans la couleur des pulls, notamment, et les motifs du tissu de la casquette. La couleur, n’est-ce pas la touche que nous envions aux Britanniques ?

Retour à la page d'accueil

CoverMedia