Tendances homme : Quoi de neuf du côté du green ?

CoverMedia

15.6.2020 - 13:10

Source: Covermedia

Les golfs ont enfin rouvert et l’on va pouvoir à nouveau afficher nos élégantes tenues sportives. Mais que l’on se rassure, il est toujours possible de les porter hors du green !

Le golf est un sport traditionnel où la tenue a la réputation de l’être aussi. Et, paradoxalement, on constate même un retour à quelques références anciennes : le retour en grâce du tricot multicolore et sans manches en jacquard de Fair Isle, très années 1930, chez les joueurs au style le plus pointu, le maintien de Ralph Lauren et sa ligne RLX comme leader pour les pantalons sont des signes que le vintage a à voir avec le chic des golfeurs.

Mais si l’extravagance n’est jamais de mise dans le golf, cela ne signifie pas qu’il faille renoncer à toute évolution stylée. Sans compter que certaines matières techniques sont au service des marcheurs de longue durée que sont les golfeurs, et peuvent les accompagner dans les mouvements du buste et des bras que nécessite ce sport très actif.

La marque japonaise Uniqlo l’a bien compris en pensant des collab’ avec le golfeur Adam Scott pour des pantalons élégants à hautes performances pour le sport, avec un ceinture stretch qui épouse les mouvements et limite les compressions, et une matière respirante à séchage ultra rapide. Idem pour des polos aux tissus extra-dry et anti-odeurs, qui se déclinent dans des coloris classiques mais aussi d’un joyeux rose vif.

Car la couleur, si elle est bienvenue sur le green, sort rarement des sentiers battus. Mis à part quelques golfeurs célèbres qui ont joué en turquoise ou orangé, on reste dans les cadres. D’autant que le polo est souvent l’emblème du club, et que les fournisseurs traditionnels Callaway, Lyle & Scott ou Footjoy ne sont pas les fers de lance de l’innovation.

En revanche, Nike, avec Tiger Wood, d’une part, et la marque Golfino, d’autre part, ont apporté un peu de sang neuf.

Ce mouvement s’est accompagné d’une timide entrée du streetwear sur les pelouses. Stephen Malbon et Adidas ont même trouvé des pros qui ont commencé à oser le fluo lors des tournois.

Vintage contre futurisme ? Il ne s’agit pas d’un match, mais de deux tendances qui cohabitent, sans se croiser.

Retour à la page d'accueil

CoverMedia