Swisscom Blog durabilité

Swiss Overshoot Day: le début de la vie à crédit

Marius Schlegel

8.5.2020

A partir d’aujourd’hui, les ressources mondiales dont dispose la Suisse pour cette année sont épuisées.
Adobe Stock

Le 8 mai, c’est le Swiss Overshoot Day. A partir de cette date, nous vivons à crédit et utilisons des ressources que nous n’avons plus. Pour y remédier, il est possible de faire beaucoup avec peu d’efforts. Etes-vous partant(e)?

Si toute l’humanité vivait comme la Suisse, il lui faudrait 2,8 Terres pour satisfaire à ses besoins. Nous épuisons en 129 jours les ressources mondiales dont nous disposons pour un an. Cela signifie qu’à partir d’aujourd’hui, nous vivons aux dépens des générations futures et consommons notre propre avenir.

Les 5 principaux dévoreurs de ressources

Voyages en avion, chauffage, voitures, alimentation et surconsommation générale: ce sont les 5 principaux dévoreurs de ressources en Suisse. La bonne nouvelle: nous pouvons tous contribuer à économiser les ressources. Et ce n’est même pas si difficile.

1. Economiser des miles au lieu de les cumuler

Bon, d’accord, il est de toute façon hors de question de prendre l’avion en période de coronavirus. Mais ces dernières semaines ont précisément montré que de nombreux voyages en avion n’étaient pas du tout nécessaires. Conférences et réunions peuvent être remplacées par des vidéoconférences et d’autres technologies. Pour voyager à l’intérieur de l’Europe, il y a le train. Au lieu des Maldives, de magnifiques lacs de montagne aux eaux bleu turquoise et limpides s’offrent à nous pour les vacances – et sans aucun jetlag.

2. Chauffer et rafraîchir de façon intelligente

Une bonne isolation, des fenêtres modernes: le mode de construction d’une maison aide à économiser de l’énergie de rafraîchissement et de chauffage. Des systèmes intelligents font en sorte que le chauffage ou la climatisation ne se met en marche que lorsque cela est nécessaire. Mais même sans la technologie la plus récente, il est possible de faire beaucoup avec de petits gestes: si vous n’êtes pas chez vous pendant la journée, vous pouvez baisser le chauffage de quelques degrés en hiver. En été, vous pouvez aérer la nuit et occulter et garder les fenêtres fermées la journée. Que ce soit au bureau ou à la maison: aérer en ouvrant grand les fenêtres deux fois par jour est beaucoup plus efficace que de laisser en permanence une fenêtre en imposte.

3. Prière de changer ses habitudes!

La Suisse dispose de l’un des meilleurs systèmes de transports publics au monde. En allant au travail à vélo, on garde en même temps la forme. Si l’on ramène les courses chez soi à pied, il se peut que l’on achète aussi de façon un peu plus consciente. S’il n’y a vraiment pas d’alternative à la voiture, l’achat d’une voiture hybride ou électrique peut être intéressant – ou alors vous profitez d’une offre de car sharing dans votre région.

4. Acheter et consommer de manière plus intelligente

Du poulet bio local au lieu de la viande importée sortie du congélateur, des légumes frais de saison au lieu de fruits exotiques qui ont déjà fait un demi-tour du monde: l’alimentation durable commence dès l’achat. La production de viande étant considérée comme l’une des filières qui gaspille le plus d’énergie, se passer de viande réduit considérablement l’empreinte carbone. Ceux qui ne veulent pas passer complètement à une alimentation végétarienne peuvent réfléchir à la quantité et au type de viande qui devrait vraiment finir dans l’assiette, avant de l’apprécier d’autant plus.

Des légumes frais de saison au lieu de fruits exotiques: l’alimentation durable commence dès l’achat.
Keystone

5. Moins, c’est plus

Les marchandises invendues finissent à la poubelle, les vêtements que l’on ne porte plus restent au fond du placard. Avons-nous vraiment besoin d’autant? Trouvaille d’occasion au lieu de produits de masse, marchés aux puces pour enfants au lieu d’une abondance de jouets en plastique: acheter des produits d’occasion permet de préserver l’environnement et en plus d’économiser de l’argent. Lorsque l’on achète du neuf, cela vaut la peine d’y regarder de près: de nombreuses marques de mode produisent par exemple de façon équitable et écologique. Et en la matière aussi, moins, c’est plus. Quelques pièces de qualité triées sur le volet procurent plus de plaisir que des produits bon marché fabriqués sans considération d’aucune sorte.

Réduire maintenant sa propre empreinte carbone

Chacun d’entre nous peut contribuer à préserver l’environnement et les ressources. En collaboration avec le WWF Suisse, Swisscom s’engage à faire en sorte de repousser un peu la date du Swiss Overshoot Day l’année prochaine. Par exemple, avec l’application Guide du WWF, avec le guide d’achat pour le quotidien, avec des conseils pratiques sur l’environnement et avec le calculateur d’empreinte écologique. Etes-vous prêt(e)? Il est encore possible de faire bouger les choses.

À propos du Blog durabilité

Vous trouverez ici les conseils des collaborateurs et des spécialistes de Swisscom en matière de développement durable et d’utilisation des nouveaux médias. De même, nous y présentons des entreprises et des technologies qui offrent des solutions répondant aux défis sociaux et écologiques de notre temps. Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter pour rester informé. Le portail Bluewin est une unité d’entreprise de Swisscom (Suisse) SA.

Marius Schlegel travaille pour la communication d’entreprise chez Swisscom et est expert pour les services écologiques, le Mobile Aid aussi bien qu'en politique climatique et énergétique.
Swisscom
Retour à la page d'accueil