Un Lausannois sur cinq se dit fatigué

ATS

27.8.2019 - 16:53

L'étude ne dit pas si les rues en pente du chef-lieu vaudois contribuent à la fatigue des habitants (archives).
Source: KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

Fléau des temps modernes, la fatigue n’épargne pas les Lausannois. Une étude menée par des chercheurs du CHUV montre qu'un sur cinq se sent fatigué. Cette recherche publiée dans la revue médicale britannique BMJ Open a porté sur 2848 participants de l’étude CoLaus/PsyCoLaus âgés de 45 à 86 ans.

L'équipe de Coralie Galland-Decker, du Service de médecine interne du Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV), a demandé aux participants d’indiquer s’ils avaient ressenti de la fatigue la semaine précédente, à l'aide d'un questionnaire-type validé.

Un peu plus d’un sur cinq (21,9%) a déclaré être fatigué. Cet état était associé à l’obésité, à l’insomnie, à la dépression et à l’anémie, a indiqué le CHUV mardi dans un communiqué.

Une santé plus mauvaise?

Les participants fatigués considéraient aussi leur santé comme plus mauvaise. Constatation moins attendue, les plus jeunes étaient ceux qui se plaignaient le plus souvent de fatigue.

Les chercheurs concluent que des examens simples tels qu’une recherche d’anémie ou de troubles du sommeil, ainsi qu’une meilleure hygiène de vie (contrôle du poids et recherche d’un sommeil réparateur) pourraient aider à combattre la fatigue, surtout chez les plus jeunes. La recherche a été financée par le Fonds national suisse (FNS).

10 conseils pour une vie plus saine

Retour à la page d'accueil