Mobilité douce

Comment Barcelone est en train de redessiner son centre-ville

Relax

24.11.2020 - 11:45

La municipalité de Barcelone souhaite à l'avenir favoriser le déplacement des cyclistes dans la ville.
J2R / IStock.com

Barcelone s'apprête à complètement redessiner une vingtaine de rues de son centre-ville afin de les rendre accessibles aux seuls piétons et cyclistes, au détriment des automobilistes qui devront à l'avenir contourner ces axes. Le chantier, qui comprend la construction de nombreux espaces verts, doit durer une dizaine d'années.

L'objectif de la municipalité de Barcelone est de rendre, à terme, une rue sur trois en centre-ville plus «verte», c'est-à-dire principalement fréquentée par des piétons et des cyclistes plutôt que des voitures.

C'est dans cet esprit que vient d'être lancé un grand programme de réaménagement d'une vingtaine de rues dans le district de l'Eixample. Il est prévu que les intersections ainsi que les anciens espaces de stationnement soient transformés en petits squares afin que personne dans le secteur ne se trouve à plus de 200 mètres d'un espace vert. Ce nouveau plan devrait mettre environ 10 ans à voir le jour. Au bout du compte, les automobiles ne seront plus admises dans cette zone et devront nécessairement la contourner. Des pistes cyclables et des terrains de jeux y seront aussi installés afin de rendre le quartier moins pollué et plus silencieux.

Parallèlement à ce projet particulier, Barcelone mène depuis plusieurs années un vaste programme de création de «superblocs» visant à réduire la pollution et le bruit en ville. Il s'agit en fait de groupements d'ilots d'environ 400 m de côté, dont l'intérieur est préservé de tout trafic routier. Un premier a ainsi été créé en 2016 dans le quartier populaire de Poblenou.

Barcelone n'est pas la seule grande ville européenne à limiter la présence des voitures en son centre-ville et à oeuvrer plus particulièrement en faveur des piétons et des cyclismes. C'est par exemple aussi le cas à Leicester (Angleterre) où il est prévu d'étendre les zones piétonnes, en déviant certains bus du centre-ville, notamment du côté de la tour de l'horloge de Haymarket dans le quartier historique de la ville. Idem à Bristol (Angleterre) où certaines rues jusqu'alors fermées à la circulation de façon temporaire vont l'être de manière permanente. La France n'est pas en reste, avec plusieurs villes ouvrant régulièrement certaines artères aux seuls piétons et cyclistes, comme Paris ou Nantes.

Retour à la page d'accueil

Relax