Les Suisses s'adonnent toujours plus à la randonnée et au cyclisme

gd, ats

20.7.2021 - 12:50

Toujours plus de Suisses s'adonnent à la randonnée, au cyclisme ou au VTT. Des activités qui pèsent désormais lourd dans l'économie, selon trois études de l'Office fédéral des routes (OFROU).

Les randonneurs sont toujours plus nombreux en Suisse (archives).
ATS

gd, ats

20.7.2021 - 12:50

En 2019, la randonnée était pratiquée par près de 57% des Suisses âgés de plus de 15 ans, précise mardi l'OFROU dans un communiqué. C'est presque 20 points de pourcent de plus qu'en 2007.

Toutes les classes d'âge pratiquent la randonnée de manière intensive, mais sa popularité s’accroît encore avec l’âge. La hausse la plus forte depuis 2013 est, elle, enregistrée chez les plus jeunes, à savoir les 15-26 ans. De manière générale, les femmes pratiquent cette activité un peu plus que les hommes.

En moyenne, les marcheurs effectuent quinze randonnées par an, de trois heures chacune. Près de 200 millions d’heures de randonnée sont ainsi effectuées chaque année. Lors d’une journée d’excursion, les randonneurs dépensent en moyenne 60 francs par personne. Cela génère un chiffre d’affaires annuel estimé à 3,6 milliards de francs.

Petite reine plus prisée Outre-Sarine

Les adeptes de la petite reine sont un peu moins nombreux (42% en 2019), mais aussi en augmentation depuis 2007 (35%). La majorité d'entre eux utilise le vélo au quotidien comme pour leurs loisirs.

Des différences régionales apparaissent dans la pratique de cette activité. Le cyclisme est davantage prisé chez les Suisses alémaniques que les Romands et les Tessinois. Par ailleurs, le vélo est utilisé le plus souvent pour les trajets du quotidien Outre-Sarine. En Suisse romande, il est privilégié pour les loisirs.

Les cyclistes enfourchent en moyenne leur vélo 40 jours par an, pour des sorties d’une heure. Il existe toutefois un vaste éventail de profils, entre les rouleurs occasionnels qui utilisent leur vélo seulement quelques jours et ceux qui se mettent en selle tous les jours. Un dixième d'entre eux, principalement des femmes, roulent de temps en temps à vélo électrique.

Outre les cyclistes suisses, environ 115'000 touristes étrangers par an viennent faire une excursion à vélo en Suisse. Au total, les cyclotouristes suisses et étrangers génèrent un chiffre d’affaires annuel de près de 3 milliards de francs.

VTT majoritairement masculin

S'il s'est aussi accru entre 2007 et 2019, l'engouement pour le VTT reste encore relativement bas (8%) en comparaison des deux autres activités. Ce sport est majoritairement pratiqué par des hommes et les 30-60 ans. Seul un quart des vététistes sont des femmes.

Les vététistes sont à l’origine d'environ 400'000 nuitées payantes en Suisse. Les dépenses lors d’une sortie s’élèvent en moyenne à 41 francs, ce qui génère un chiffre d’affaires global estimé à plus de 300 millions de francs.

Les trois études de l'OFROU se basent sur l'étude Sport Suisse 2020, publiée par l'Office fédéral du sport en juin, ainsi que sur des enquêtes complémentaires menées auprès de randonneurs, cyclistes et vététistes. Elles ont été réalisées en collaboration avec l'association Suisse Rando et la fondation SuisseMobile avant la pandémie de coronavirus.

gd, ats