Kylian Mbappé «Si je liais mon avenir à la Ligue des champions, je serais parti»

ATS

6.3.2023 - 13:09

Galvanisé par son nouveau record, celui des buts marqués pour le Paris Saint-Germain (201), Kylian Mbappé est dans une forme de Ballon d'Or. Il entend l'exploiter pour aller chercher la qualification mercredi en Ligue des champions au Bayern Munich.

Kylian Mbappé fera-t-il les malheurs du Bayern Munich mercredi en Ligue des champions ?
Kylian Mbappé fera-t-il les malheurs du Bayern Munich mercredi en Ligue des champions ?
Keystone

6.3.2023 - 13:09

Fêté comme un empereur par le Parc de Princes samedi après avoir dépassé les 200 buts d'Edinson Cavani contre Nantes (4-2), le buteur a tout de suite regardé l'horizon. «Je suis déjà tourné vers le match de mercredi, j'ai profité avec le public, mais il faut vite passer à autre chose», a martelé le héros.

«L'objectif est clair, on veut aller là-bas pour se qualifier, on a beaucoup de confiance mais de l'humilité aussi, on affronte une grande équipe, mais on est le PSG, on jouera pour se qualifier», a ajouté Mbappé.

Paris a bien besoin de son étoile pour remonter la défaite en 1/8e de finale aller (1-0). Entré seulement pour la dernière demi-heure, après un retour de blessure à marche forcée, il avait déjà changé la physionomie de la première manche, même si son but égalisateur avait été refusé pour un léger hors-jeu de son passeur.

Il y a deux ans, sa vitesse avait terrassé le Bayern, pour une magnifique victoire (3-2) dans une Allianz Arena vide (période Covid) et sous la neige. C'était un quart de finale, Mbappé avait signé un doublé, et le PSG s'était qualifié au retour malgré la défaite au Parc (1-0), avec la prime aux buts à l'extérieur, qui n'existe plus.

Cinq buts en trois matches

Les supporters parisiens espèrent que «Kyky» refasse le coup. Il a déjà retrouvé le «mojo». Depuis son retour de blessure, en plus de la demi-heure pleine de punch de l'aller, il a marqué cinq buts en trois matches, dont un doublé à Marseille (3-0).

Son coéquipier en Bleu et adversaire Kingsley Coman l'a bien noté. «Quand Kylian est là, c'est comme en équipe de France, tu as un peu plus de confiance, c'est un joueur qui peut faire la différence», a dit l'ailier au Canal Football Club. «C'est sûr qu'ils sont meilleurs avec Kylian», ajoute Coman, évoquant «une équipe qui a plus de profondeur» et «très joueuse».

Avec la blessure à la cheville de Neymar, qui avait été étincelant il y a deux ans lors des deux manches contre le Bayern, le danger viendra de la paire Lionel Messi-Mbappé, qui pèse tout de même cinq buts en finale mondiale, au Qatar.

Christophe Galtier a retrouvé un certain équilibre avec ce duo devant et une défense à trois, et l'entraîneur sait que la réussite de l'animation de son système dépend beaucoup de la flèche de Bondy. «C'est un privilège d'avoir un joueur comme Kylian, à mes yeux le meilleur attaquant au monde», salue-t-il.

«Faire les beaux jours du PSG»

«Nos supporters, mais aussi les gens qui aiment le foot français, doivent apprécier à sa juste valeur le fait d'avoir un tel joueur dans notre championnat», poursuit Galtier, mettant en valeur la «grande maturité», la «grande maîtrise» et la «gestion des évènements» de l'international.

Et en ce moment le triple buteur de la finale France-Argentine évolue à un niveau de Ballon d'Or, qui «est toujours un objectif pour les joueurs de ma catégorie», lance-t-il. «Le Ballon d'Or, ça reste dans un coin de ma tête, mais ce n'est pas la priorité en ce moment».

Pas le moment non plus de parler prolongation de contrat. Celui du no 7 avec le PSG court jusqu'en 2024, et la ronde des candidats va recommencer, à un an de l'échéance. Cette fameuse prolongation ne se joue pas non plus à Munich, a assuré Mbappé d'une pirouette. «Si je liais mon avenir à la Ligue des champions, et je ne manque pas de respect au club, je serais parti très loin!», a-t-il lâché dans un grand sourire.

Dans la foulée de son 201e but, Mbappé a aussi glissé: «Je suis ici, je suis très content et pour l'instant, je ne pense à rien d'autre que de faire les beaux jours du PSG». Et «ça commence dès mercredi», a-t-il conclu.

ATS