Suisse - Cameroun

Découvrez les notes des joueurs de la Nati

Léo Martinetti

24.11.2022

L’équipe de Suisse a entamé la Coupe du monde 2022 avec une victoire face au Cameroun (1-0). Dans le stade Al Janoub, les hommes de Murat Yakin ont assuré l’essentiel grâce à une réussite signée Breel Embolo (48e). Si ce succès était crucial en vue d’une qualification pour les huitièmes, la performance des Helvètes peut être qualifiée de moyenne. Découvrez les notes des joueurs de la Nati ci-dessous.

LE WRAP - Mondial : la Nati remporte son premier match

LE WRAP - Mondial : la Nati remporte son premier match

Chaque jour, nos journalistes vous font (re)vivre le meilleur de la Coupe du monde au Qatar dans notre capsule LE WRAP - Mondial. Jeudi, c’est la Suisse qui a effectué son entrée en lice avec un succès contre le Cameroun (1-0).

24.11.2022

Léo Martinetti

24.11.2022

  7

Gardien

Yann Sommer

Le feuilleton concernant sa cheville mis entre parenthèses, le portier helvétique s’est montré solide face aux Lions Indomptables. À l’aise dans les airs, l’ancien Bâlois s’est fait l’auteur de plusieurs bons arrêts notamment devant Choupo-Moting (10e, 57e). Le «héros de Bucarest» peut tout de même remercier Silvan Widmer qui a écarté un ballon relâché. Une bonne performance qui permet à Yann Sommer de signer un nouveau blanchissage.

  6

Défenseur central

Nico Elvedi

Le défenseur du Borussia Mönchengladbach a alterné le bon et le moins bon. Muselant bien Choupo-Moting, il lui a également offert la possibilité d’ouvrir le score suite à une mauvaise passe de la tête à destination de son compère défensif (15e). Défensivement, le Zurichois a également assuré les arrières de Ricardo Rodriguez. Une performance en demi-teinte couronnée par un avertissement à la 62e. 

  5

Défenseur central

Manuel Akanji

Le patron de la défense suisse a accompli un match similaire à celui de son binôme. Serein, le joueur de Manchester City aurait même pu ouvrir le score sur corner juste avant la mi-temps (45e). D’un autre côté, il s’est parfois montré emprunté défensivement à l’image de sa passivité sur la chevauché de Choupo-Moting (57e). Manuel Akanji a également été averti pour une faute totalement évitable en fin de partie (83e).

  8

Latéral droit

Silvan Widmer

Si Yann Sommer a remporté le prix de joueur du match, le latéral de Mayence aurait tout autant mérité cette distinction. Actif sur le plan offensif, il a souvent créé le surnombre sur son côté droit réussissant, ensuite, à trouver ses coéquipiers dans la surface de réparation (32e et 66e). Défensivement, l’Argovien a été excellente avec, en point d’orgue, un geste de grande classe privant Toko-Ekambi d’un but qui lui tendait les bras. 

  7

Latéral gauche

Ricardo Rodriguez

Si le poste de latéral est souvent un sujet de discussions entre les fans de la Nati, la performance de Ricardo Rodriguez va les rassurer. Parfois hésitant en début de match, le joueur du Torino a tout de même remporté la plupart de ses duels et a pu compter sur Nico Elvedi lorsqu’il a été pris de vitesse. Offensivement, le numéro 13 de la Nati est monté en puissance avant de se faire remplacer par Eray Cömert à la 90e. 

  6

Milieu axial

Granit Xhaka

Placé en numéro 8, poste qu’il occupe généralement en club, le capitaine de la Nati n’a pas été très en vue lors de la première période. Le milieu d’Arsenal a retrouvé le coeur du jeu après la pause et cela s’est fait ressentir. Auteur d’une magnifique ouverture sur le 1-0, Granit Xhaka a été beaucoup plus présent à la relance en seconde période tout en se projetant rapidement vers l’avant lors des contres. Il aurait pu même doubler la mise à la 89e. 

  7

Milieu axial

Remo Freuler

Durant 45 minutes, le milieu de Nottingham Forest a pris le rôle de Granit Xhaka à la base de la construction des actions helvétiques. Venant chercher le ballon très bas, celui qui fêtait jeudi sa 50e sélection en équipe de Suisse a souvent été trouvé dans l’espace. Précieux également à la récupération, l’ancien milieu de l’Atalanta s’est fait plus discret en seconde mi-temps. Il a tout de même été impliqué dans le 1-0, décalant à la perfection Xherdan Shaqiri. 

Portrait von Djibril Sow, der Schweizer Fussballnationalmannschaft, aufgenommen am 22. Maerz 2021 in Abtwil (SG). (KEYSTONE/Gaetan Bally)
  6

Milieu axial

Djibril Sow

Entre l’excellente première mi-temps de Remo Freuler et la bonne seconde période de Granit Xhaka, difficile de s’illustrer. Auteur de bonnes séquences (27e et 40e), le joueur de Francfort a réussi plusieurs fois à se projeter rapidement vers l’avant en combinant notamment avec Breel Embolo (40e). Un peu court sur le centre de Silvan Widmer (32e), le Zurichois, à la bataille avec Denis Zakaria pour une place au milieu, aurait pu peser un peu plus sur la rencontre. Il a cédé sa place à Fabian Frei à la 71e.

  4

Ailier gauche

Ruben Vargas

Préféré à Noah Okafor, le jeune Lucernois a livré une performance décevante. Remuant, il a tout d’abord fait preuve d’une certaine timidité dans son jeu offensif. Une fois libéré, il a réalisé un superbe geste sur l’action du 1-0 (48e). Auteur de quelques fulgurances, le joueur d’Augsburg est rapidement retombé dans ses travers avec plusieurs mauvais choix. Ruben Vargas aurait pu doubler la mise sans le bel arrêt d’Onana (66e). Il a ensuite été remplacé par Fabian Rieder, qui fêtait sa première sélection avec la Nati (80e). 

  6

Ailier droit

Xherdan Shaqiri

La forme du lutin bâlois était l’une des principales interrogations avant le coup d’envoi de ce match. Verdict : Xherdan Shaqiri est précieux même sans être totalement dans le rythme. Passeur décisif pour sa 110e sélection, le joueur du Chicago Fire a su faire la différence quand il le fallait. Pour le reste, il faudra repasser. Remplacé par Noah Okafor (71e), l’ancien joueur de Liverpool va encore monter en puissance dans ce tournoi.

  7

Attaquant

Breel Embolo

Il s’agissait d’un match important pour le natif de Yaoundé et cela s’est ressenti dans son jeu. Présent physiquement et décrochant souvent, le joueur de l’AS Monaco a malgré tout été brouillon en phase offensive. Toutefois, comme tout bon attaquant, il a su répondre présent au moment opportun. Reprenant un centre ras de terre de Xherdan Shaqiri, l’attaquant aux 60 sélections a fait preuve de sang-froid pour ouvrir la marque. Un but qu’il a décidé de ne pas célébrer. Breel Embolo a laissé sa place à Haris Seferovic (71e).

A noter qu’Haris Seferovic, Fabian Frei, Noah Okafor (71e), Fabian Rieder (80e) et Eray Cömert (90e), entrés en cours de match, n'ont pas été évalués.


Le barème des notes : 

  • 10 : match parfait
  • 9 : match exceptionnel
  • 8 : très bon match
  • 7 : bon match
  • 6 : match satisfaisant
  • 5 : match moyen
  • 4 : match insuffisant
  • 3 : match mauvais
  • 2 : très mauvais match
  • 1 : match exécrable
  • 0 : match ponctué d'un comportement inadmissible
  • / : non noté