Brésil - Suisse

Découvrez les notes des joueurs de la Nati

Grégoire Galley

28.11.2022

Même si elle n’a pas reçu une leçon de samba, l’équipe de Suisse a dû baisser pavillon devant l’armada brésilienne. Solides défensivement, les Helvètes auraient pu espérer arracher un match nul, mais ils ont craqué à la 83e minute sur une splendide demi-volée de Casemiro. Découvrez les notes des joueurs de la Nati ci-dessous.

LE WRAP - Mondial : le Brésil trop fort pour la Suisse

LE WRAP - Mondial : le Brésil trop fort pour la Suisse

Chaque jour, nos journalistes vous font (re)vivre le meilleur de la Coupe du monde au Qatar dans notre capsule LE WRAP - Mondial. La Suisse n’a pas réussi à renverser le Brésil qui s’est finalement imposé en fin de match.

28.11.2022

Grégoire Galley

28.11.2022

  7

Gardien

Yann Sommer

Auteur de plusieurs parades décisives (26e, 30e et 86e), l’ange gardien de la Nati a livré une prestation très aboutie. Battu seulement sur une frappe de Casemiro, le dernier rempart du Borussia Mönchengladbach n’a rien à se reprocher sur cette réussite. Il devra encore une fois briller face à la Serbie pour permettre à la Suisse de valider son billet pour les huitièmes de finale.

  8

Défenseur central

Nico Elvedi

Gros match de Nico Elvedi ! L’arrière du Borussia Mönchengladbach a parfaitement contenu les velléités offensives des attaquants brésiliens. Propre dans ses interventions défensives, le Zurichois a aussi eu la chance d’éviter de prendre un carton jaune. Il pourra ainsi participer au match décisif face à la Serbie vendredi. Une bonne nouvelle pour Murat Yakin.

  5

Défenseur central

Manuel Akanji

Une fois n’est pas coutume, le joueur de Manchester City n’a pas tenu la comparaison avec son binôme de la défense centrale. Mis sous pression par le pressing brésilien, Manuel Akanji a commis plusieurs erreurs à la relance qui auraient pu coûter très cher. Meilleur en fin de rencontre, il a effectué plusieurs interventions salvatrices ce qui lui permet d’améliorer sa note. La Suisse aura besoin d’un Manuel Akanji au sommet de son art contre les Serbes afin de continuer à rêver dans ce Mondial qatari.

  8

Latéral droit

Silvan Widmer

Etincelant face au Cameroun, Silvan Widmer a une nouvelle fois rendu une copie très propre. Aidé par Fabian Rieder, le latéral droit de Mayence a bien contenu les assauts du virevoltant Vinicius Junior grâce notamment à un placement remarquable. En phase offensive, il s’est mis en évidence à la 52e minute en adressant un centre très dangereux qui a été repoussé de justesse par Thiago Silva. Exténué, l’Argovien a cédé sa place à Fabian Frei en fin de rencontre (86e).

  7

Latéral gauche

Ricardo Rodriguez

Excepté une relance catastrophique en début de partie (12e), Ricardo Rodriguez a réalisé un match très satisfaisant sur la pelouse du Stadium 974. Le latéral du Torino n’a que rarement été abusé par la vitesse de Raphinha. En revanche, il n’a pas réussi à se montrer sur le plan offensif. 

  7

Milieu axial

Granit Xhaka

Baromètre de l’équipe de Suisse, le milieu de terrain d’Arsenal a tenu la dragée haute aux milieux de terrain brésilien. Fort d’un placement irréprochable, il a annihilé plusieurs contre-attaques de la Seleçao tout en se montrant propre à la relance. En revanche, à l’image de tous ses coéquipiers, il n’a pas réussi à amener le danger dans la défense brésilienne.

  7

Milieu axial

Remo Freuler

Durant 90 minutes, le milieu de Nottingham Forest a harcelé les milieux de terrain du Brésil. Précieux également à la récupération, l’ancien joueur de l’Atalanta a effectué un travail de l’ombre bénéfique pour l’équilibre de la sélection de Murat Yakin.

Portrait von Djibril Sow, der Schweizer Fussballnationalmannschaft, aufgenommen am 22. Maerz 2021 in Abtwil (SG). (KEYSTONE/Gaetan Bally)
  6

Milieu axial

Djibril Sow

Auteur d’un début de rencontre convaincant, le joueur de Francfort a réussi plusieurs fois à se projeter rapidement vers l’avant. En revanche, il s’est peu à peu effacé au fil des minutes. Le Zurichois a logiquement été remplacé par Michel Aebischer (76e) peu avant l’ouverture du score de Casemiro (83e).

  4

Ailier gauche

Ruben Vargas

A l’image de sa prestation décevante contre le Cameroun, le Lucernois de 24 ans n’a pas réussi à hausser son niveau de jeu. Le joueur d’Augsburg doit impérativement améliorer sa qualité de centre afin de justifier la confiance que lui témoigne Murat Yakin. Remplacé par Edimilson Fernandes peu avant l’heure de jeu (59e), Ruben Vargas n’est pas certain de débuter la rencontre contre la Serbie après ce nouveau match mitigé. 

  6

Ailier droit

Fabian Rieder

Pour sa deuxième sélection sous le maillot de la Nati, le joueur des Young Boys avait la lourde tâche de faire oublier Xherdan Shaqiri touché à la cuisse. Exemplaire dans son travail défensif, il a très souvent prêté main forte à Silvan Widmer sur le flanc droit de la défense helvétique pour contrer les attaques de Vinicius Junior. En revanche, il s’est montré quasiment inexistant en attaque.

  6

Attaquant

Breel Embolo

Buteur contre le Cameroun, Breel Embolo n’a pas eu la chance de pouvoir lever les bras au ciel face à la Seleçao. Bien muselé par l’expérimenté duo Marquinhos - Thiago Silva, le joueur de l’AS Monaco a vécu un match compliqué. Généreux dans l’effort, il n’est pas parvenu à mettre la défense brésilienne dans ses petits souliers. Remplacé par Haris Seferovic à la 76e minute, l’ancien joueur de Schalke 04 aura certainement l’occasion de se racheter ce vendredi contre la Serbie.

A noter qu’Edimilson Fernandes (59e), Renato Steffen (59e), Michel Aebischer (76e), Haris Seferovic (76e) et Fabian Frei (86e), entrés en cours de match, n'ont pas été évalués.


Le barème des notes : 

  • 10 : match parfait
  • 9 : match exceptionnel
  • 8 : très bon match
  • 7 : bon match
  • 6 : match satisfaisant
  • 5 : match moyen
  • 4 : match insuffisant
  • 3 : match mauvais
  • 2 : très mauvais match
  • 1 : match exécrable
  • 0 : match ponctué d'un comportement inadmissible
  • / : non noté