Gareth Southgate

Gareth Southgate : "Mes joueurs doivent garder la tête haute"

ATS

12.7.2021 - 06:47

ATS

12.7.2021 - 06:47

Sous le coup de la défaite en finale de l'Euro contre l'Italie, le sélectionneur anglais Gareth Southgate a estimé que ses joueurs devaient être fiers. «On gagne et on perd ensemble», a-t-il rappelé.

"On gagne et on perd ensemble", a rappelé Southgate.
Keystone

Comment réagit l'équipe après être passée si près de la victoire finale ?

«Pour ce qui est des joueurs, ils ont tout donné, pas seulement ce soir mais sur ce tournoi. Ils doivent garder la tête haute. C'est une équipe qui a donné au pays des soirées incroyables, mais ce soir la détresse de ne pas donner au pays le trophée qu'il voulait est difficile à mesurer. Vous imaginez l'état du vestiaire. C'est difficile de mettre des mots sur ce qu'on ressent, mais je suis très fier des joueurs qui ont tout donné».



Vous avez fait rentrer deux tireurs en toute fin de match et le joueur le plus jeune sur le terrain (Bukayo Saka) a tiré en dernier. Regrettez-vous ces choix ?

«Ce qu'ils doivent savoir, c'est qu'ils ne sont pas seuls, on gagne et on perd ensemble. Les joueurs qui ont pris les tirs au but, c'est ma décision. On les a travaillés à l'entraînement mais ce n'est pas eux qui ont décidé. On a mis les meilleurs tireurs qu'on avait sur le terrain à ce moment-là. C'est évidemment déchirant pour les joueurs, mais il ne doivent rien se reprocher. Bukayo Saka (qui a raté le dernier tir au but) ne sera pas seul. C'est un gamin tellement génial, il est très populaire dans le groupe. Il a fait un super tournoi. Il a brillé et il continuera à briller. Ce soir, il a très bien joué quand il est entré en jeu. On doit l'aider mais je suis sûr qu'il aura beaucoup de marques d'affection pour ce qu'il a fait et pour la façon dont il s'est comporté dans ce tournoi. On avait deux tireurs (potentiels) qui ont dû sortir pendant le match, c'est pour ça qu'on a fait ce changement en fin de match. On a regardé ce que les joueurs ont fait dans cet exercice en club sur le long terme et ce qu'ils faisaient avec nous à l'entraînement. C'est comme ça que l'on fait depuis la Russie (le Mondial 2018 où l'Angleterre avait battu la Colombie en 8e de finale au tirs au but), mais ce soir, ça n'a pas marché».



Avant le tournoi, vous aviez placé les demi-finales comme jauge de la réussite du tournoi. Après cette défaite en finale, peut-on dire qu'il a été une réussite ?

«Les joueurs ont fait plus que n'importe quelle autre équipe (d'Angleterre) ces 50 dernières années. Ils doivent être fiers. Il faut féliciter l'Italie, qui a été excellente tout le tournoi et qui, ce soir, a mieux utilisé le ballon que nous. Défensivement, ils ont été suffisamment bons pour nous empêcher de créer quoi que ce soit près de leur but. Mais mes joueurs doivent penser (que ce tournoi est un succès), oui. Ils ont écrit plusieurs pages d'histoire, ils ont si bien joué en première période dans une finale avec tellement de pression. Ils n'ont pas réussi à suffisamment garder le ballon en seconde période et cela a permis à la pression de ne faire qu'augmenter. C'est quelque chose sur lequel on doit progresser. Mais ce n'est pas encore le moment de faire une analyse en profondeur».





ATS