La France remporte le choc face à l'Allemagne 

ATS

15.6.2021

ATS

15.6.2021

Le premier choc du groupe F de l'Euro opposant la France à l'Allemagne mardi soir à Munich a tourné en faveur des Bleus (1-0). Ces derniers ont profité d'un but contre son camp de Mats Hummels (20e) pour empocher trois points précieux.

La France a affiché ses ambitions pour son entrée dans l'Euro 2021 à Munich. Les champions du monde en titre, très solides, ont dominé une Allemagne trop inoffensive 1-0 dans le groupe F.

Les Bleus ont fait la décision grâce à un autogoal d'Hummels à la 20e. Ils ont le plus souvent laissé le ballon à leurs adversaires, mais ont parfois été dangereux sur les contres. Ils ont cru doubler la mise en fin de match par Benzema, mais le but a été annulé pour un hors jeu de Mbappé.

Kanté et Pogba ont été impériaux à mi-terrain, Mbappé a posé bien des problèmes à la défense allemande et la charnière centrale Varane - Kimpembe s'est montrée imperturbable. Et Lloris? Il n'a pas eu le moindre arrêt difficile à faire...

Hummels en difficulté

Le rappel en sélection allemande de Mats Hummels, réclamé par les fans et les observateurs, n'a pas franchement été un succès. Le défenseur central s'est fait l'auteur d'un malheureux autogoal et il a énormément souffert face à la vitesse de Mbappé.

Si l'Allemagne a eu davantage le ballon que les Bleus, elle n'a pas su en faire quelque chose de dangereux.



Le travail inlassable de Kanté devant sa défense a tué dans l'oeuf de nombreuses actions de la Mannschaft. Et Pogba, au four et au moulin, a inspiré la majorité des actions offensives.

Une tête de Pogba non cadrée (16e) puis un tir de Mbappé stoppé par Neuer (17e) posaient les premiers jalons avant l'ouverture du score. Une passe de l'extérieur de Pogba trouvait Hernandez sur le flanc gauche et son centre à destination de Mbappé était dévié dans son propre but par Hummels pour un classique autogoal (20e).

Poteau de Rabiot

Pour l'Allemagne, seul un essai de Gündogan non cadré faisait passer quelques frissons aux fans des Bleus (38e) en première mi-temps. A la reprise, la France frôlait le numéro deux. Mbappé décalait Rabiot sur la gauche et ce dernier ajustait le poteau (52e).

Les Allemands ont mis ensuite enfin plus d'intensité dans leurs actions, et Gnabry, en bonne position, manquait de peu la cible (54e). L'absence d'un véritable avant-centre dans leurs rangs a été cruellement ressentie. Ils n'ont aussi pas su exploiter plusieurs coups francs bien placés.