Euro 2021 : la Serie A en vedette, le chat noir de Ronaldo

ATS

20.6.2021 - 18:49

ATS

20.6.2021 - 18:49

La seizième édition du Championnat d'Europe de football a lieu du vendredi 11 juin au dimanche 11 juillet 2021. Retrouvez "La Gazette de l'Euro", laquelle relate tous les faits croustillants du tournoi.

Cristiano Ronaldo a jusqu'ici toujours perdu face à l'Allemagne.
Keystone

Buts «made in Italy»

«La Serie A, patrie du but», s'est félicitée la presse italienne à l'issue des deux premières journées de la phase de poules.

Avec les buts samedi de l'Espagnol Alvaro Morata (Juventus), de l'Allemand Robin Gosens (Atalanta) et le troisième dans l'Euro pour le Portugais Cristiano Ronaldo (Juventus), 18 des 55 buts marqués jusqu'ici ont été l'oeuvre de joueurs évoluant dans le Championnat d'Italie, a comptabilisé la Gazzetta dello Sport.

Et cela sans compter les buts contre leur camp de deux autres joueurs bianconeri: le Turc Merih Demiral et le gardien polonais Wojciech Szczesny. La Bundesliga suit avec 14 buts, devant la Premier League avec 8 réalisations.

Plus étonnant, la Liga espagnole ne compte à ce jour qu'un buteur: le Français Antoine Griezmann (Barcelone) qui a sauvé les Bleus en Hongrie (1-1). Comme la Ligue 1, à l'honneur grâce au Néerlandais Memphis Depay (Lyon). 

Même la D2 anglaise fait mieux avec deux buteurs après les deux premiers matches: les Gallois Connor Roberts (Swansea) et Kieffer Moore (Cardiff).

«L'argent ne joue pas au foot»

«Je ne répondrai qu'une seule chose: l'argent ne joue pas au football», a lancé l'Ukrainien Sergiy Kryvstov, questionné sur la valeur respective de l'effectif de son adversaire lundi, l'Autriche, par rapport à l'Ukraine, une fois et demie supérieure sur le site de référence transfermarkt.com.

En effet, la Sbornaïa est «cotée» à 197,20 millions d'euros par un des outils traditionnels des pages mercato, contre 320,10 millions pour «Das team». Parmi les plus fortes valeurs de l'effectif de Franco Foda on trouve David Alaba (55 mio), bien que le Real Madrid n'ait pas eu à payer de transfert puisqu'il était en fin de contrat au Bayern Munich, ou encore Marcel Sabitzer (42 mio), le prometteur Sasa Kalajdzic (22 mio) et Stefan Lainer (12 mio).

Côté ukrainien, la grosse valeur marchande est attribuée à Ruslan Malinovskyi (30 mio), devant Oleksandr Zinchenko (25 mio), Sergiy Yaremchuk (15 mio) et le capitaine Andriy Yarmolenko, seulement 4 mio après une saison difficile à West Ham.

Mais ces indications peuvent être bouleversées par un grand ou un petit Euro...

Soutien présidentiel pour la Finlande

La Finlande, qui participe à son premier Euro, a l'occasion de se qualifier pour les 8e de finale, en cas d'exploit contre la Belgique, lundi à Saint-Pétersbourg.

Son parcours ne laisse pas de glace un pays plutôt passionné de hockey. «Même après le match contre la Russie (mercredi), nous avons reçu beaucoup de messages de soutien, malgré le résultat (défaite 1-0). Nous espérons qu'au cours des prochains jours, nous allons en recevoir davantage», s'est réjoui le sélectionneur Markku Kanerva, dimanche. «Nous avons reçu beaucoup de messages de soutien, de plusieurs personnages, dans la préparation. Nous avons reçu les salutations du président de la Finlande (Sauli Niinistö). C'était super. Cela nous fait chaud au coeur», a abondé le joueur Jene Uronen.

Le président finlandais y est allé de son commentaire sur Twitter après les deux premières journées: «Trois points, 1 but encaissé, 1 but marqué. Bonne moyenne, excellent pour la première fois.»

Record d'Europe

Avec son 4-2 contre le Portugal, L'Allemagne a porté son total à 302 buts dans un grand tournoi, Mondial ou Euro. Selon l'agence sportive allemande SID, elle est la première équipe européenne à dépasser la barre des 300 buts dans ces deux compétitions confondues.

La Mannschaft résiste à Ronaldo

Cristiano Ronaldo, qui n'avait jamais marqué en quatre rencontres précédentes contre l'Allemagne avec le Portugal, a comblé cette lacune samedi en ouvrant le score. Mais le quintuple Ballon d'or a jusqu'ici toujours perdu face à la Mannschaft. Sa plus lourde défaite remonte à la phase de groupe du Mondial 2014, où la Seleçao avait cédé 4-0 contre les Allemands, futurs champions du monde.

Maudit virage sud

Les cages côté virage sud de l'Arena de Munich attirent irrésistiblement les buts «contre son camp»! Mardi, Mats Hummels a donné la victoire à la France (1-0) et samedi, Ruben Dias et Raphaël Guerreiro y ont marqué les deux premiers buts pour l'Allemagne (4-2). Il a fallu attendre le quatrième but de l'Euro dans cette cage pour qu'il soit marqué enfin par un attaquant, le Portugais Diego Jota, pour le 4-2 contre l'Allemagne.

La prédiction du sage

Joachim Löw, qui participe sur le banc de l'Allemagne à son huitième tournoi (le septième comme entraîneur en chef), a livré une observation qui est aussi une prédiction: «Les équipes chez qui tout tourne absolument parfaitement lors des deux premiers matches n'ont ensuite que très rarement gagné un tournoi». L'histoire des Mondiaux et des Euros ne manque pas d'exemples pour justifier son avis.

ATS