Coupe du monde

Pâle copie des Anglais pour un résultat nul face aux Etats-Unis

ats

25.11.2022 - 21:56

L'Angleterre a concédé le nul 0-0 contre les Etats-Unis lors de la 2e journée du groupe B du Mondial 2022. Elle a ainsi manqué l'occasion de décrocher déjà son billet pour les 8es de finale.

LE WRAP - Mondial : l'Angleterre contrariée par les USA

LE WRAP - Mondial : l'Angleterre contrariée par les USA

Chaque jour, nos journalistes vous font (re)vivre le meilleur de la Coupe du monde au Qatar dans notre capsule LE WRAP - Mondial. Aujourd’hui, retour sur le match nul entre l'Angleterre et les USA.

25.11.2022

ats

25.11.2022 - 21:56

Les Three Lions ont livré une bien pâle copie. Ils ont même été dominés par leurs adversaires, qui ont montré plus d'énergie et de volonté. Les Américains ont vraiment bousculé leurs rivaux et ils auraient très bien pu l'emporter. Pickford a ainsi notamment été sauvé par sa transversale sur une frappe de Pulisic (33e), le meilleur homme sur la pelouse.

Rien réussi de dangereux

Malgré leurs nombreux atouts offensifs, les Anglais n'ont quasiment rien réussi de dangereux pour la cage de Turner. Seul un tir de Mount à la 45e a obligé le portier US à une intervention digne de ce nom.

L'Angleterre n'a donc et de loin pas confirmé sa bonne première sortie, marquée par un 6-2 contre l'Iran. Les Etats-Unis lui ont d'emblée tenu la dragée haute, avec un pressing intense dans le camp des Three Lions. Ceux-ci ont semblé un ton en-dessous, manquant à la fois d'idées mais aussi d'intensité dans les duels et, surtout, de vitesse dans leurs actions.

Maîtres de leur destin

Malgré ce qui s'apparente quand même à une désillusion, les hommes de Gareth Southgate restent maîtres de leur destin. Ils comptent 4 points, contre 3 à l'Iran, 2 aux Etats-Unis et 1 au Pays de Galles. Ils devraient donc, sauf très mauvaise surprise, composter leur billet pour la suite de la compétition face aux frères ennemis gallois. Mais pour pouvoir aller loin dans le tournoi, il faudra montrer bien davantage.

Les Américains, quant à eux, savent ce qu'ils devront faire. Battre l'Iran leur permettrait de se qualifier, alors qu'un nul suffira aux Iraniens.

ats