Giorgio Contini «Personne n’est au-dessus de l’équipe»

ats

16.6.2024 - 12:37

«Aujourd’hui, chaque adversaire est scruté à la loupe. Nous avons réussi à troubler les Hongrois. C’est quelque part gratifiant.» Bras droit de Murat Yakin, Giorgio Contini ne masque pas son plaisir.

Murat Yakin (au premier plan) et Giorgio Contini avaient parfaitement préparé leur coup.
Murat Yakin (au premier plan) et Giorgio Contini avaient parfaitement préparé leur coup.
ATS

16.6.2024 - 12:37

Le staff de l’équipe de Suisse a vraiment réussi un coup parfait samedi à Cologne avec les titularisations de Kwadwo Duah et de Michel Aebischer. « Nous avions besoin d’un attaquant capable de prendre la profondeur, explique l’ancien entraîneur de Lausanne. Samedi dernier contre l’Autriche, nous avions été trop prévisibles avec un côté gauche très fourni. La présence d’Aebischer et le repositionnement de Dan Ndoye sur la droite ont rééquilibré l’équipe.»

Au lendemain de cette victoire capitale, celle qui change tout pratiquement, Giorgio Contini insiste sur l’esprit d’équipe qui, selon lui, est l’une des grandes forces de la Suisse. «Tout le monde s’est rué sur Breel Embolo après son but, explique-t-il. Ceux qui étaient sur le terrain comme ceux qui étaient sur le banc ont sprinté vers Breel. Il y a une sorte d'union sacrée pour réussir un grand tournoi. Personne n’est au-dessus de l’équipe.»

Même si tous les feux sont au vert, Giorgio Contini ne croit pas que les joueurs vont «s’enflammer». «Ils garderont les pieds sur terre. J’en suis sûr, dit-il. Nos cadres ont déjà disputé plusieurs phases finales. Ils savent que nous n’avons fait que le premier pas samedi.» Le prochain sera la rencontre de mercredi contre l’Ecosse. «Les Ecossais évoluent dans un autre registre que les Hongrois. A nous de trouver les moyens de les gêner», indique Giorgio Contini qui est prêt à prendre le pari que Murat Yakin nous réservera une nouvelle surprise du chef.

ats