Max Verstappen «Ça ne sera vraiment pas facile»

ATS

5.5.2023 - 10:41

Quelques jours après un nouveau doublé dans les rues de Bakou, Red Bull visera un cinquième succès en cinq courses ce week-end au Grand Prix de Miami. Ferrari voudra pour sa part confirmer l'embellie entrevue en Azerbaïdjan.

Max Verstappen tentera de retrouver la plus haute marche du podium à Miami.
Max Verstappen tentera de retrouver la plus haute marche du podium à Miami.
KEYSTONE

5.5.2023 - 10:41

Avec déjà quatre victoires, la domination des monoplaces autrichiennes est sans partage, même si pour la première fois de la saison, elle avait dû céder la pole position à la concurrence dans les rues de la capitale azerbaïdjanaise où Charles Leclerc était parti en tête de la course et du sprint.

Pour la deuxième édition de cette course disputée sur l'Autodrome international de Miami, circuit temporaire situé à côté du Hard Rock Stadium, Red Bull pourrait écraser encore un peu plus ses adversaires. Ceux-ci ont pris l'habitude cette saison de se battre pour les miettes laissées par les RB19.

Après un week-end frustrant à Bakou, où il a terminé troisième du sprint et deuxième de la course, le double champion du monde en titre Max Verstappen tentera de retrouver la plus haute marche du podium sur un circuit où il s'était imposé l'année dernière.

«J'ai hâte d'être à Miami, c'était un circuit très physique et il faisait très chaud l'année dernière, on devra être préparé à ça. Ca ne sera vraiment pas facile. C'est un circuit assez complexe et la piste a été resurfacée donc nous verrons si cela a un impact sur nos performances», a expliqué le Néerlandais.

Son principal adversaire sera probablement son coéquipier Sergio Perez, auteur d'une superbe week-end en Azerbaïdjan avec des victoires lors du sprint et de la course qui lui ont permis de revenir à seulement six points de Verstappen au classement du championnat du monde.

Ferrari sur sa lancée?

«J'étais vraiment en confiance dans la voiture à Bakou et on a réalisé deux courses parfaites, tout est allé dans le bon sens. J'espère qu'on pourra continuer sur notre lancée et être très performant à Miami», a estimé le Mexicain, quatrième du Grand Prix floridien en 2022.

Après avoir réalisé son plus mauvais début de saison depuis 2009, Ferrari a enfin relevé la tête en Azerbaïdjan et Leclerc, qui n'avait terminé qu'une course sur les trois premières (7e en Arabie saoudite), a décroché les deux premiers podiums en 2023 pour la Scuderia au sprint et lors de la course.

Un soulagement pour l'écurie italienne et son patron Frédéric Vasseur, qui veut poursuivre cette montée en puissance: «Miami est encore un circuit particulier, qui a les caractéristiques d'un tracé urbain et que nos deux pilotes apprécient beaucoup donc je suis confiant sur le fait qu'on puisse réaliser encore un pas en avant avec notre SF-23.»

Aston Martin, de son côté, cherchera à consolider sa deuxième place au classement des constructeurs. Son pilote-vedette Fernando Alonso, toujours aussi régulier avec une quatrième place à Bakou, défendra chèrement sa troisième position au championnat du monde.

L'écurie anglaise devra toutefois se méfier des Mercedes, qui seront revanchardes après un week-end un peu décevant en Azerbaïdjan, où Lewis Hamilton a décroché la sixième place et George Russell terminé au pied du podium lors du sprint.

ATS