Motocyclisme

Fin des illusions pour Lüthi

ATS

2.11.2017 - 12:46

Thomas Lüthi ne sera pas champion du monde Moto2. Ses dernières illusions se sont brisées lors d'une grosse chute dans les qualifications du GP de Malaisie.

Le Suisse s'est violemment tapé la tête sur le tarmac, et a été victime d'une fracture à un os du pied. Les médecins ne l'ont dès lors pas autorisé à prendre le départ de la course. Mais avec 29 points de retard sur Franco Morbidelli, ses espoirs de titre étaient de toute manière déjà très réduits.

"J'ai de grosses douleurs, je ne vais vraiment pas bien. Ce qui m'importe maintenant, c'est de rentrer à la maison le plus vite possible", a déclaré le pilote bernois. Il se soumettra à de nouveaux examens en cours de semaine pour déterminer si une opération est nécessaire. Sa participation à la dernière course, le 12 novembre à Valence, est dès lors très incertaine, de même que celle aux premiers essais MotoGP la semaine suivante.

"Je ne voulais évidemment pas finir le championnat de cette manière. Mais je souhaite féliciter Franco pour son titre mondial", a encore dit Lüthi.

Le forfait forcé du Bernois a donc sacré l'Italien, qui a apporté à son pays son premier titre mondial depuis celui remporté en 2009 par Valentino Rossi en MotoGP. Avec huit victoires cette saison, contre deux pour Lüthi, le sacre semble mérité pour Morbidelli, qui fera équipe avec son rival suisse l'an prochain en MotoGP chez Marc VDS.

Pour Thomas Lüthi, la tournée asiatique, qui lui avait si bien réussi en 2016 avec deux victoires, a tourné cette fois au vinaigre. Il a fini 11e seulement sous la pluie au Japon, puis 10e en Australie où il a pris le départ diminué après - déjà - une grosse chute durant le warm-up. Sa nouvelle et impressionnante cabriole de Sepang a donc mis brutalement fin à son aventure en Moto2, qui se termine avec deux titres de vice-champion du monde et 11 succès.

Nouveau doublé des KTM

Le podium de Sepang a été similaire à celui du GP d'Australie dimanche dernier, avec un doublé des KTM, qui terminent très fort la saison. Le Portugais Miguel Oliveira a fêté son deuxième succès consécutif devant son coéquipier sud-africain Brad Binder. Franco Morbidelli (Kalex) a pris la 3e place, signant son 10e podium de l'exercice.

Jesko Raffin (Kalex), seul Suisse au départ en Malaisie, a bouclé la course au 15e rang, ce qui lui a apporté un point. Dominique Aegerter (Suter) a renoncé à prendre le départ en raison du décès soudain de l'un des patrons de l'équipe.

Dovizioso y croit encore

Andrea Dovizioso (Ducati) a préservé ses chances de titre mondial MotoGP en gagnant à Sepang. Marc Marquez (Honda) a fini 4e et garde 21 points d'avance à une course de la fin.

Sous la pluie, les Ducati ont dominé la concurrence et réussi le doublé. Longtemps en tête, Jorge Lorenzo a laissé passer son coéquipier à quatre tours de la fin. Dovizioso fêté son sixième succès de la saison.

Le podium a été complété par Johann Zarco (Yamaha), qui a mené les premiers tours avant de céder face aux machines italiennes. Marquez a dû se contenter de la 4e place, mais il demeure le mieux placé pour obtenir un nouveau titre devant son public à Valence dans deux semaines.

Dovizioso aura l'obligation absolue de s'imposer lors de la dernière course, alors que Marquez pourra se contenter d'un 11e rang.

Retour à la page d'accueil

ATS