GP d'Espagne Lando Norris rate son décollage, Max Verstappen prend son envol

ATS

23.6.2024 - 16:37

Max Verstappen a remporté dimanche le Grand Prix d'Espagne à Barcelone, son septième succès de la saison. Il a devancé les Britanniques Lando Norris, parti en pole position, et Lewis Hamilton.

23.6.2024 - 16:37

Sur le circuit catalan, où il était devenu le plus jeune vainqueur de l'histoire de la Formule 1 en 2016, le Néerlandais a pris la tête de la course au troisième des 66 tours pour ne plus jamais la lâcher. Il a ainsi remporté le 61e Grand Prix de sa carrière, tout en confortant sa place de leader au classement des pilotes.

«La course s'est jouée dans les premiers tours», a reconnu Verstappen qui a remporté sa troisième victoire d'affilée sur le circuit de Montmelo, dans la banlieue de Barcelone. «J'ai bien géré mes pneus et cela m'a permis de gagner aujourd'hui», a-t-il souligné alors qu'il a dû faire face dans les derniers tours au retour de Lando Norris qui n'a terminé qu'à deux secondes de lui.

«On aurait dû gagner»

Parti en pole position, le Britannique a mal géré son départ, mais est parvenu à se reprendre pour terminer à la 2e place. Ce résultat lui permet de déloger Charles Leclerc au deuxième rang du général, le Monégasque ayant terminé 5e, devant son coéquipier Carlos Sainz.

«On aurait dû gagner cette course mais j'ai fait un mauvais départ, c'est aussi simple que cela», a regretté Norris. Il espère pouvoir battre Verstappen lors des deux prochains Grand Prix en Autriche la semaine prochaine et en Grande-Bretagne dans quinze jours.

Le septuple champion du monde Lewis Hamilton est quant à lui remonté sur le podium pour la première fois depuis le Grand Prix du Mexique l'an dernier. Cela confirme le retour en forme des Mercedes qui ne peuvent toutefois pas encore menacer Red Bull et McLaren.

La course, disputée sous un grand soleil, n'a connu aucun incident ni abandon parmi les 20 concurrents au départ. Mais les stratégies de pneus différentes des leaders ont entretenu le suspense jusqu'au bout, avec des changements de leader au gré des arrêts aux stands pour changer de gommes, même si Max Verstappen est toujours resté en contrôle de la situation.

ATS