Nikita Mazepin : "Je ne suis pas fier de ce que j'ai fait"

Nicolas Larchevêque

2.3.2021

Dans une interview, le pilote de l'écurie Haas, Nikita Mazepin, est revenu pour la première fois sur le geste inapproprié qu'il avait eu envers une jeune femme en décembre dernier et qui avait ébranlé le monde de la F1.

Nikita Mazepin avait tenté de peloter une femme en décembre dernier.
Getty

Alors qu'il va faire ses premiers pas en Formule 1 le 28 mars prochain lors du Grand Prix de Bahreïn, Nikita Mazepin traîne déjà de nombreuses casseroles. En effet, malgré sa jeune carrière, le Russe de 22 ans a défrayé la chronique à maintes reprises par le passé.

La dernière en date ? Un geste inapproprié envers une femme. Dans une vidéo publiée sur Instagram en décembre dernier, le pilote de l'écurie Haas avait ainsi tenté de toucher la poitrine d'une certaine Andrea d'Ival, qui ne semblait pas consentante même si elle avait pris la défense de "son ami" par la suite.



Pour la première fois, le Moscovite a accepté de s'exprimer sur cette sombre affaire. "Tout d'abord, il est très important de dire que mes actions en décembre, tout cet incident, n'étaient pas correctes", a-t-il reconnu dans un entretien accordé à "ESPN". "J'en assume l'entière responsabilité. J'ai beaucoup appris et je peux dire avec confiance que je suis bien mieux éduqué à ce sujet que je ne l'étais, donc il y a un peu de positif."

Son comportement, pour lequel il s'était excusé dans un communiqué, lui avait valu les foudres de son équipe. De plus, le hashtag "We Say No To Mazepin" ("Nous disons non à Mazepin") est apparu sur les réseaux sociaux et certaines personnes ont également demandé son exclusion de la catégorie reine du sport automobile.

"Je comprends parfaitement. Ils ont raison de penser cela et j'ai eu tort de faire ça. Je n'en suis pas fier. Il est important de s'améliorer", a alors expliqué Mazepin, estimant avoir tiré des leçons de cette expérience.



Malgré ce scandale, Haas avait maintenu sa confiance envers le tumultueux athlète, qui aura Mick Schumacher comme coéquipier cette saison. "Les gens qui sont avec moi depuis 21 ans savent qui je suis. Il est très difficile de dissimuler sa vraie personnalité, et je suis loin de faire ça. Je vais être moi-même en dehors de la piste, comme je le suis déjà", a ajouté celui qui a terminé cinquième du championnat de Formule 2 en 2020.

Mazepin souhaite désormais redorer son blason grâce à ses performances sur la piste. "J'ai connu des hauts et des bas, mais c'est la vie. Je pense que ce sont surtout les courses qui devraient compter. Je crois être un très bon pilote, très rapide. Je suis impatient de montrer aux gens qui ne m'aiment peut-être pas maintenant que j'ai du talent. J'espère que cela changera la manière dont ils me perçoivent", a-t-il espéré.

Reste effectivement à savoir si ses talents de pilote suffiront à la communauté de la F1 pour lui pardonner...