Formule 1

Quand Piquet Jr. fonçait exprès dans un mur pour faire gagner Alonso

Gregoire Galley

15.9.2018

Il y a 10 ans, un des plus grands scandales de la Formule 1 éclatait à Singapour! En effet, la première édition de cette course est restée célèbre à cause du "crashgate" qui avait impliqué les deux coureurs de l'équipe Renault de l'époque, Nelson Piquet Junior et Fernando Alonso. Petit rappel des faits.

Flavio Briatore (encadré) a été banni de la F1 à cause du crash volontaire de Piquet
Keystone

Cette affaire dénommée le "crashgate" avait grandement secoué le monde de la Formule 1. Alors qu'il avait besoin de points pour rester en course pour le titre de champion du monde, Fernando Alonso avait raté les qualifications à cause d'ennuis mécaniques. Ce dernier s'était donc élancé en quinzième position sur la grille de départ de ce Grand Prix.

Le scandale du "crashgate" est résumé dans la vidéo ci-dessous:

Un peu à la surprise générale, le pilote espagnol avait effectué une formidable remontée pour finalement parvenir à s'imposer. Cet exploit avait rapidement soulevé quelques doutes au sein des autres écuries et de certains médias. Il s'était avéré qu'en réalité l'équipe Renault, dirigée à l'époque par le sulfureux Flavio Briatore, avait tout calculé pour permettre à son champion de réaliser un tel retour. 

Pour permettre à son poulain de s'adjuger cette épreuve, les dirigeants de l'équipe française avaient mis au point un subtil stratagème. Ils avaient demandé au coéquipier d'Alonso, Nelson Piquet Junior, d'effectuer volontairement un crash afin de faire intervenir la voiture de sécurité pour interrompre la course.

Le crash de Piquet en vidéo ci-dessous:

Vidéo Youtube

De ce fait au 13ème tour, Alonso avait ravitaillé et était reparti en dernière position. Au tour suivant, Piquet Junior fonçait dans un mur situé près du virage 17. Cet endroit avait été choisi car il n'y avait pas de grue à proximité pour évacuer le bolide endommagé du coureur brésilien. Le Grand Prix était donc neutralisé et Alonso pouvait s'envoler par la suite vers la victoire.

En août 2009, une télévision brésilienne révéla le scandale. Ce dernier allait notamment provoquer l'exclusion à vie de Flavio Briatore du monde de la Formule 1. Quant à Piquet, il n'avait pas eu de sanctions car il avait avoué toute l'histoire.

Retour à la page d'accueil