Victime d'un terrible crash, un miraculé retrouve la compétition

Teleclub NL

5.4.2020

Gravement blessé à la colonne vertébrale après un accident en 2018 lors du Grand Prix de Pocono, le pilote d’IndyCar Robert Wickens a retrouvé samedi la compétition à l’occasion du Grand Prix virtuel d’Alabama.

Victime d'un terrible crash, il retrouve la compétition en virtuel

Victime d'un terrible crash, il retrouve la compétition en virtuel

Gravement blessé à la colonne vertébrale après un terrible accident en août 2018 lors du Grand Prix de Pocono, le pilote d’IndyCar Robert Wickens a retrouvé son volant et ses concurrents à l’occasion du Grand Prix virtuel d’Alabama.

05.04.2020

Vingt mois après son grave accident qui aurait pu lui coûter la vie, le pilote  Robert Wickens a effectué son retour à la compétition lors d'une course virtuelle d'IndyCar. Le Canadien a terminé à la huitième de ce "e-Grand Prix" d'Alabama disputé samedi.

"La chose la plus importante pour moi est que, même si c’est amusant, je vois cela comme le projet à long terme de me remettre dans la voiture de course", a expliqué le natif de Toronto sur le site de la NTT IndyCar avant la course.

Wickens avait été victime en août 2018 d'un terrible crash lors du Grand Prix de Pocono. Il avait alors subi des graves blessures à la colonne vertébrale et à un poumon et de multiples fractures à plusieurs parties du corps. Ces lésions l'avaient rendu incapable de marcher et contraint de rester dans un fauteuil roulant.

Malgré les prévisions peu encourageantes des médecins, le coureur de 31 ans a retrouvé l'usage partiel de ses jambes après des mois de rééducation et arrive dorénavant à se déplacer seul.

"La première étape sur cent pour me ramener en IndyCar"

Même si le pilote de l'écurie McLaren avait déjà effectué un tour de chauffe en juillet 2019 sur la piste de Toronto au volant d'une monoplace, cette épreuve virtuelle constitue, pour lui, un premier pas vers son retour sur les "véritables" circuits d'IndyCar.

"J'ai toujours su que les courses virtuelles seraient le meilleur moyen de tester des systèmes de freinage manuel ou des configurations nouvelles de pédales. Je vois ça comme la première étape sur cent pour me ramener en IndyCar", a-t-il déclaré. 

Le virtuel "Alabama iRacing IndyCar Challenge" est le deuxième Grand Prix des six épreuves qui se tiendront chaque semaine jusqu'en début mai. Ce tournoi fictif a pour but de remplacer les courses "réelles", actuellement suspendues en raison de la pandémie de coronavirus.

Retour à la page d'accueilRetour au sport