CC: "Le douanier au Saint-Bernard l'exhortait à faire demi-tour..."

ATS

26.8.2020

Avec l'intronisation d'un Champion du monde à la tête de son club, Christian Constantin est conscient d'avoir frappé un grand coup avec la venue de Fabio Grosso en Valais. 

Christian Constantin lors de la conférence de presse ce matin à la Porte d'Octodure.
Keystone

Tifoso de la Juventus et amoureux du football italien, Christian Constantin a recruté un homme qui est devenu une véritable légende durant ce merveilleux été 2006.

«La preuve que le FC Sion ne fait pas tout faux, s'amuse Christian Constantin. Je note que bien des entraîneurs qui sont venus à Tourbillon souhaitent y revenir un jour. Pour prendre l'exemple de Paolo Tramezzani, tout le monde lui disait qu'il était fou de revenir. Même le douanier au Saint-Bernard l'exhortait à faire demi-tour...»

Le Mister ne l'a pas écouté, assurant le maintien du club et laissant à son compatriote un club qui revient peut-être de nulle part mais qui a le droit, à nouveau, d'espérer que ce nouveau départ sera enfin le bon.

Avec ou sans Kasami ?

Fabio Grosso ne pourra sans doute pas compter sur Pajtim Kasami. Le meilleur buteur de la saison dernière doit en principe opter pour un autre club, même si Christian Constantin ne désespère pas de trouver une issue heureuse. «Sion est le club pour lequel Pajtim aura joué le plus longtemps: trois saisons. J'aimerais le voir une dernière fois pour lui parler», précise encore le président.

Fabio Grosso :

Fabio Grosso : "Un ensemble de joueurs ne suffit pas pour gagner"

Nommé à la tête du FC Sion mardi, Fabio Grosso (42 ans) a livré ses premières impressions devant la presse mercredi à Tourbillon. L'entraîneur italien espère pouvoir transmettre ses valeurs et sa passion du football à l'équipe valaisanne.

26.08.2020

Retour à la page d'accueilRetour au sport