Super League

Ceesay et Zurich crucifient Sion à la 91e! Peno oublié pour les Valaisans?

ATS

27.9.2018

Le FC Sion de Murat Yakin n'y arrive toujours pas. Les Valaisans ont été battus en toute fin de rencontre par le FC Zurich de Ludovic Magnin (1-2). Venu du banc, Assan Ceesay a donné la victoire à son équipe à la 91e minute.

A Tourbillon, Assan Ceesay a donné la victoire à Zurich à la 91e minute.
Keystone

La descente aux enfers se poursuit pour le FC Sion. Pour la première de Murat Yakin sur le banc, les Sédunois se sont inclinés 2-1 devant le FC Zurich à Tourbillon.

Cette cinquième défaite de rang a été actée dans le temps additionnel sur une réussite d'Assan Ceesay qui a su exploiter un assist parfait de Benjamin Kololli. Quelques secondes avant ce but de l'attaquant gambien, l'arbitre aurait toutefois pu siffler un penalty pour le FC Sion après une charge de Kevin Rüegg sur Adryan. Après une telle issue, Christian Constantin sera très certainement l'un des grands partisans de l'arbitrage vidéo qui pourrait être de mis dès la saison prochaine dans ce championnat de Super League.

Cette défaite est d'autant plus cruelle que le FC Sion, articulé dans un 4-4-2 en losange, a bénéficié de multiples occasions pour plier l'affaire. Seulement, le brio du gardien Yannick Brecher et une certaine maladresse dans le dernier geste n'ont pas permis au FC Sion de passer l'épaule. Mené au score à la pause après un but inscrit par Salim Khelifi, le FC Sion a eu l'immense mérite de remettre cent fois l'ouvrage sur le métier. A la 79e minute, c'est le néophyte Itatinga, un Brésilien de 19 ans introduit quatre minutes plus tôt pour ses premiers pas en Super League, qui délivrait Tourbillon avec une égalisation mille fois méritée.

Malgré la défaite, Murat Yakin pourra tirer des enseignements positifs. Le FC Sion a témoigné d'une certaine force de caractère pour ne jamais lâcher l'affaire contre un adversaire qui défend et qui contre à la perfection. Le nouvel entraîneur avait arrêté des choix forts au coup d'envoi avec la présence sur le banc de Pajtim Kasami et de Raphael. Le message est limpide: il n'y aura plus aucun passe droit désormais à Tourbillon.

Retour à la page d'accueil