Ligue des champions Choc d'ambitions entre le Real et le PSG, City serein

ATS

9.3.2022 - 05:00

Le Real Madrid et le PSG confrontent leurs immenses ambitions européennes mercredi en 8es de finale retour de Ligue des champions. Manchester City reçoit de son côté le Sporting sans grande frayeur à redouter après sa victoire écrasante à l'aller au Portugal (5-0).

Benzema et le Real Madrid veulent renverser le PSG.
Benzema et le Real Madrid veulent renverser le PSG.
KEYSTONE

ATS

9.3.2022 - 05:00

Finaliste de la C1 2020, le PSG s'est imposé in extremis à l'aller (1-0) contre la «Maison blanche», 13 fois sacrée dans l'épreuve-reine (un record). Une victoire minimale acquise en toute fin de rencontre malgré une nette domination, sur un chef-d'oeuvre de Kylian Mbappé, qui avait également obtenu un penalty manqué par Lionel Messi.

Touché au pied gauche à l'entraînement lundi, Mbappé a passé un examen qualifié de «rassurant» par son club, avant un nouveau point qui doit être fait mardi.

Les supporters parisiens seront suspendus aux nouvelles de l'attaquant de 23 ans, qui sera d'autant plus attendu à Madrid qu'il pourrait revêtir le maillot du Real d'ici quelques mois, n'ayant toujours pas prolongé son contrat avec le PSG.

Le Real est privé pour ce match retour de Ferland Mendy et Casemiro, suspendus, et Toni Kroos est incertain.

Côté parisien, Neymar est encore en quête de rythme après s'être rétabli d'une blessure à une cheville, alors qu'Achraf Hakimi a repris l'entraînement dimanche.

Entre deux équipes qui semblent lancées vers le titre dans leur championnat respectif et qui sont éliminées de leur coupe nationale, l'enjeu est très élevé afin d'éviter une fin de saison décevante.



City, rouleau compresseur

Le suspense ne sera en revanche pas au rendez-vous dans l'autre 8e de finale disputé mercredi après la déroute du Sporting, écrasé 5-0 par Manchester City.

Cette saison, l'attaque de City est redevenue un véritable rouleau compresseur, portée notamment par le Belge Kevin De Bruyne et l'Algérien Riyad Mahrez, auteurs chacun d'un doublé lors du succès dimanche contre Manchester United (4-1).

Solides leaders en Premier League, les Citizens ont certainement encore en travers de la gorge leur défaite en finale de la précédente édition contre Chelsea (1-0).

Nommé en 2016 avec l'objectif affiché de décrocher la C1, Pep Guardiola a glané trois titres de champion d'Angleterre mais n'est pas encore parvenu à offrir la gloire européenne à City, dont rêvent ses propriétaires émiratis depuis leur prise de contrôle en 2008.

Le technicien catalan de 51 ans, qui n'est jamais resté aussi longtemps en poste au FC Barcelone ou au Bayern Munich, est impatient d'y remédier.

Le club mancunien partage avec son adversaire le même palmarès sur la scène européenne, avec seulement une Coupe des vainqueurs de coupes.

On imagine difficilement comment les Portugais pourraient réaliser un exploit aussi retentissant que de renverser un déficit de cinq buts, à l'extérieur.

Devancés de six points par le FC Porto en championnat à 11 matches du terme, les joueurs de Ruben Amorim risquent d'être davantage concentrés sur leur compétition nationale que sur un hypothétique exploit européen...



ATS