Super League

Grosso : "Face à YB, je mettrai en place la meilleure équipe"

ATS

26.9.2020

Entraîner au FC Sion n'est une sinécure pour personne. Mais pour Fabio Grosso, qui commence son aventure en affrontant Saint-Gall (défaite 1-0) et Young Boys (samedi à 19h00), l'apprentissage de la Super League est accéléré.

Fabio Grosso : "J'ai toujours essayé de jouer de manière offensive."
Keystone

A devoir se mesurer d'entrée aux deux premiers du dernier championnat, l'entraîneur italien n'a pas vraiment le temps avec lui. Même si deux défaites restent acceptables, la manière compte aussi. Pas question de prendre une volée, il en va de sa crédibilité, lui qui n'a pas vraiment une expérience qui parle pour lui (des passages sans éclat à Bari, Vérone et Brescia).

Alors, Grosso a reporté la prise de risque à plus tard. Pour sa première en championnat dimanche dernier, le champion du monde 2006 a misé sur un bloc bas, dont la compacité était à relever, se refusant pendant longtemps à s'ouvrir quelque peu. Cela a beaucoup gêné Saint-Gall, et la courte victoire 1-0 des Brodeurs est là pour le démontrer.

Mais on est resté bien loin des intentions de départ. «J'ai toujours essayé de jouer de manière offensive, s'est expliqué Fabio Grosso jeudi. Après, sur le terrain, il y a toujours des adversaires à gérer. Donc des fois on réussit à le faire et d'autres fois ce n'est pas le cas.» Et, même si c'est une donnée habituelle au club sédunois, il ne faut pas négliger le fait que c'est une équipe qui cherche encore ses automatismes: «Nous ne nous connaissons pas depuis longtemps, a rappelé le Mister. Nous affrontions une équipe en confiance et nous n'avons pas eu la chance de notre côté.»

Avec tout le monde à disposition

Cela sera de nouveau le cas à Tourbillon samedi. YB n'est en effet pas reconnu pour son attentisme, même lorsqu'il se déplace. L'équipe de Gerardo Seoane jouera en fonction de ses qualités et ce sera bien à Sion de s'adapter. Mais les Valaisans auront un effectif étoffé: s'ils ne sont pas forcément totalement prêts, Guillaume Hoarau et Matteo Tosetti devraient être à disposition. En plus des autres recrues (Iapichino, Martic, Serey Dié ou Karlen), qui ont déjà fait leurs débuts le week-end passé.



«Nous devrons aborder ce match avec beaucoup d'humilité, tout en sachant que nous avons des qualités, a fait remarquer Fabio Grosso. Je mettrai en place la meilleure équipe, mais il est important de noter que les joueurs qui ne commenceront pas la rencontre auront aussi un rôle capital, surtout avec ces cinq changements.» Pas impossible donc de voir Hoarau entrer en cours de match et porter pour la première fois ses nouvelles couleurs face à son ancien club, celui qu'il a contribué à faire enfin gagner. Pourra-t-il avoir un impact similaire à Tourbillon?

Retour à la page d'accueilRetour au sport