"Honteux et intolérable" - Martins agresse un arbitre!

Teleclub NL

3.2.2020

Lors de la 22e journée de Ligue 1 ce week-end, l'ailier de l'AS Monaco Gelson Martins a bousculé à plusieurs reprises un officiel. Le syndicat des arbitres, qui a dénoncé ce geste, a demandé des mesures "intransigeantes et dissuasives."

Gelson Martins a bousculé à deux reprises l'arbitre de la rencontre, Mikael Lesage.
Getty

La 22e journée de Ligue a été marqué par un incident rare et grave dans l'élite du football. Lors de la rencontre entre Nîmes et l'AS Monaco (3-1) de samedi dernier, l'arbitre Mikael Lesage a été violemment bousculé par un joueur de la Principauté.

Après l'expulsion de son coéquipier Tiémoué Bakayoko (32e), le Portugais Gelson Martins a, en effet, explosé et a poussé à deux reprises l'officiel tricolore. Le Monégasque a très logiquement été renvoyer aux vestiaires à son tour. 

Un événement intolérable qui a fait sortir de ses gonds le syndicat des arbitres du football d'élite (SAFE). Ce dernier demandé une sanction exemplaire envers le joueur de l'ASM.

"Les images hallucinantes semblent sorties d’un autre temps. Mais non, elles ont bien eu lieu ce samedi 1er février 2020", a-t-il regretté dans un communiqué paru dimanche. "Il va bien falloir le comprendre et l’intégrer de façon définitive: on ne touche pas à l’arbitre! Cette règle d’or du rugby doit le devenir dans le football. Sans discussion possible."

"Tous les qualificatifs sont bons : le geste de ce joueur est honteux, intolérable, insupportable, indéfendable, inadmissible et n’a pas lieu d’être sur un terrain de football", a également indiqué le SAFE sans prendre de gants. Le syndicat des arbitres attend par ailleurs que les instances du football "prennent les mesures qui s’imposent et se montrent intransigeantes et dissuasives."

Pour sa part, le principal intéressé s'est exprimé sur son compte Instagram dimanche soir. "Ceux qui me connaissent savent que au long de ma carrière, j'ai toujours eu pour principe le respect pour tout le monde: collègues, adversaires, supporteurs et arbitres, sur le terrain et en dehors du même. Je ne suis pas agressif, je ne l’ai jamais été avec personne", a expliqué Gelson Martins en s'excusant "en particulier" auprès de l'officiel de la rencontre.

Même s'il a fait son mea culpa, l'ailier portugais risque une très lourde sanction. Selon plusieurs médias français et le règlement disciplinaire de la Fédération française de football (FFF), le joueur de 24 ans pourrait être suspendu entre six et huit mois pour son geste. 

Retour à la page d'accueilRetour au sport